Paris Match Belgique

En inversant les rôles, un photographe dénonce les publicités sexistes des années 50

© Eli Rezkallah

Photographie

Le photographe Eli Rezkallah, fondateur de Plastik Magazine, a décidé d'inverser les rôles dans les publicités sexistes des années 50. En résulte une série d'images fictives qui font réfléchir.

 

Dans les années 1940 à 60, les rôles étaient assez bien définis : la femme à la maison et l'homme au travail. La femme au ménage et à la cuisine, le monsieur les pieds sous la table ou sur le canapé. C'est en tout cas ces stéréotypes de genre qui étaient véhiculés dans de nombreuses publicités populaires montrées à des millions de personnes dans le monde entier, et qui ne pouvaient pas élever leur voix comme aujourd'hui via les réseaux sociaux. Des publicités proches de la réalité d'une certaine époque mais aussi lointaines, puisque les ménages montrés y étaient "parfaits", tout était beau, lisse, montrant des couples parfaitement heureux. Une représentation manichéenne et surtout très sexiste qui ne serait plus possible dans les publicités actuelles.

Lire aussi > Les femmes photographes, ces hommes pas comme les autres

Dans sa série de photographies intitulée In a Parallel Universe, Eli Rezkallah, un photographe de 31 ans et également fondateur de Plastik Magazine, a décidé d'inverser les rôles homme/femme et dénonce ainsi le sexisme des publicités des années 50 et de l'image de la femme qu'elles véhiculaient. Il explique au site Metro que c'est lors d'un repas de Thanksgiving, en entendant ses oncles dire que la place des femmes étaient en cuisine et qu'elles devaient remplir leurs "devoirs de femme" qu’il a eu alors l'idée de recréer certaines publicités en remplaçant les hommes par les femmes et vice versa.

© Eli Rezkallah/Plastik Studios 2018
© Eli Rezkallah/Plastik Studios 2018
© Eli Rezkallah/Plastik Studios 2018

"Bien que je sais que tous les hommes ne pensent pas comme mes oncles, j’ai été surpris d’apprendre que certains, si. Alors j’ai imaginé un univers parallèle, où les rôles sont inversés et où les hommes goûtent leur propre poison sexiste". Il montre ainsi de manière humoristique à quel point les mentalités ont évolué, tout comme la représentation des ménages, et questionne ainsi les questions de genre.

© Eli Rezkallah/Plastik Studios 2018
© Eli Rezkallah/Plastik Studios 2018

Toutes les photos sont à retrouver ici.

CIM Internet