Paris Match Belgique

5 conseils pour photographier les étoiles filantes

étoiles filantes

Le photographe a surement suivi nos conseils (et aussi retouché la photo). | © Unsplash / Benjamin Voros

Photographie

Jusqu’au 17 août, il sera possible d’apercevoir des étoiles filantes passer dans notre ciel. L’occasion rêvée de passer une soirée à les admirer et à essayer de les prendre en photos.

Si vous aimez tout ce qui touche à l’astronomie, il va falloir observer le ciel dans les jours qui viennent. Jusqu’au 17 août, vous pourrait admirer les étoiles filantes dans le ciel belge (à noter que la meilleure soirée sera celle du 12 au 13 août).

Appelés « étoiles filantes », ces astres sont en fait des météorites. En entrant dans l’atmosphère, ces poussières se consument et créent une traînée lumineuse que l’on peut observer depuis la Terre. Si vous voulez vivre la 29e édition des « nuits des étoiles » de la meilleure manière, vous pouvez observer ce phénomène en compagnie de clubs d’astronomie rattachés à la fédération francophone d’astronomes amateurs de Belgique.

Si vous êtes amateur de photographie et que vous voulez immortaliser au mieux cette soirée, voici nos 5 conseils :

1 – Trouvez l’endroit le plus sombre

Cela peut sembler évident, mais pour observer le mieux possible les étoiles filantes, il vaut mieux sortir des villes. À cause de la pollution lumineuse, il sera plus difficile d’apercevoir, et donc de prendre en photo, des étoiles filantes. Les réglages (voir ci-dessous) seront très sensibles à la lumière, et même une petite source lumineuse pourrait gâcher votre photo. N’oubliez pas de prendre tout de même une lampe de poche pour pouvoir vous orienter dans la nature dans le noir.

Lire aussi > La NASA prend en photo des avions passant le mur du son

2 – Ayez le bon matériel

Pour des photos dans le noir total, l’élément indispensable reste le trépied. Seulement, pour photographier des étoiles filantes, cela ne suffira pas. Des déclencheurs à câble existent, permettant de ne pas appuyer sur le déclencheur de l’appareil photo et avoir ainsi des photos floues. Si vous n’en avez pas, vous pouvez tout simplement utiliser le retardateur de votre appareil photo. Pensez aussi à bien recharger vos batteries d’appareil : les réglages recommandés plus bas sont beaucoup plus énergivores en énergie que les photos habituelles.

3 – Sélectionnez les bons réglages

Pour pouvoir capturer ces petits points lumineux dans un grand ciel noir, les bons réglages sont nécessaires. On vous conseille donc d’avoir :

  • La plus grande ouverture possible.
  • Une grande sensibilité. Vous pouvez commencer avec un ISO 800, et augmenter en fonction du résultat (faites tout de même attention au bruit).
  • Une exposition longue. 30 secondes est la durée parfaite : assez longue pour capturer l’étoile filante, et assez courte pour éviter les traits de lumière provoqués par la rotation de la Terre.
étoiles filantes
Exemple de stries dues à la rotation de la Terre. © Unsplash / Austin Schmid

Choisissez aussi une qualité en RAW, ce qui vous permettra de mieux retoucher vos photos par la suite, et plus particulièrement la balance des blancs.

Lire aussi > Les six plus belles photos de la NASA

4- Trouvez quelque chose à mettre au premier plan

Pour éviter d’avoir seulement un ciel noir avec des stries de lumière, essayez de mettre autre chose dans le cadre (même si ce sont de éléments sombres). Vous pouvez vous aider de la nature environnante, avec des collines ou des cimes d’arbres par exemple.

étoiles filantes
Avoir un premier plan donnera plus de profondeur et mettra en avant votre ciel. © Unsplash / Wil Stewart

5- Mitraillez de photos

N’ayez pas peur de prendre « trop » de photos. Les étoiles filantes sont imprévisibles, et il sera très difficile d’obtenir une bonne photo à la fin de la séance. Pour mettre toutes les chances de votre côté, mieux vaut mitraillez toute la nuit pour ne rien louper.

CIM Internet