Paris Match Belgique

Quand Forest remet les villes discrètes sur la carte

BRIK

Une expo au croisement du voyage et de la sociologie | © BRIK

Photographie

Jusqu’au dimanche 5 novembre, le BRASS de Forest accueille BRIK, un événement dédié aux villes discrètes, citoyennes de l’ombre de la géographie, avec Wuppertal à l’honneur. 

Wuppertal, 168.41 kilomètres carrés, 345 425 habitants selon les derniers relevés, une ville industrielle parmi tant d’autres au sein de la vaste agglomération allemande de Rhin-Ruhr. Anonyme, délaissée, et pourtant digne d’intérêt. Outre son pittoresque monorail suspendu, la ville peut également s’enorgueillir d’avoir vu naître la chorégraphe de renom Pina Bausch, mais aussi d’être exceptionnellement verte, avec deux tiers de sa surface occupés par des forêts et des jardins publics. Des attraits méconnus que le collectif BRIK a eu envie de remettre sur la carte.

Identité unique

La raison d’être du projet ? Une volonté de parler des villes discrètes.

La notion de «ville discrète» est une construction subjective, par comparaison avec des villes qui sembleraient «exister» davantage. Il s’agit d’espaces urbains de taille moyenne, lieux de vie a priori quelconques évoluant dans une temporalité préjugée plus lente. Peu présentes dans l’imaginaire collectif et à faible dimension médiatique ou romanesque contrairement à des villes comme Londres, Tokyo, Paris ou New-York, elles se situent hors des principaux canaux touristiques.

Une injustice que le projet BRIK compte bien réparer. « Parfois victimes d’une économie en berne ou de la crise post-industrielle, les villes discrètes doivent faire face à la concurrence de villes voisines plus dynamiques ou attractives. Ces villes n’en restent pas moins des villes avec une réelle identité, parfois même davantage que les « villes-monde », ces « hyper lieux » qui ont tendance à s’uniformiser. Tout peut encore s’y inventer. C’est ce que nous voulons raconter à travers notre projet ».

Lire aussi > Un clitoris de 2 mètres s’expose à Bruxelles pour sortir cet organe de l’ombre

Wuppertal
BRIK

Premier arrêt, Wuppertal.

Nous la connaissions mal mais nous en avions une idée. Grâce au métro suspendu et au fait qu’elle a hébergé Pina Bausch pendant longtemps. Rien de plus. Nous nous sommes rendus à quatre reprises à Wuppertal, près de la Ruhr en Allemagne. Nous avons choisi cette ville complètement au hasard, nous l’avons visitée, nous avons échangé avec ses habitants, interviewé des acteurs locaux et organisé des ateliers. Nous avons fait la liste de ses banalités rares.

Le résultat : un voyage poétique et ludique à travers les méandres de cette ville méconnue, qui donne envie de s’évader en dehors des sentiers battus et de partir à la découverte de ces villes discrètes qui sont légion et qui restent à explorer sans même avoir besoin de quitter la Belgique. Entre le carnet de voyages et la réflexion sociologique, BRIK ravit et rappelle aussi qu’il est bon de sortir parfois du centre de Bruxelles pour faire le plein de culture dans ses communes plus discrètes. 

 

CIM Internet