À la télé ce soir : Un cadavre en décomposition sur un chemin de rédemption

À la télé ce soir : Un cadavre en décomposition sur un chemin de rédemption

trois enterrements

À Cannes en 2005, "Trois enterrements" est reparti avec deux récompenses : le Prix du scénario et le Prix d'interprétation masculine pour Tommy Lee Jones . | © Studio Europe Corp Plot.

Programmes télé

Si vous ne l’avez pas encore vu, ne ratez pas dimanche soir (20h55) sur Arte le film de et avec Tommy Lee Jones Trois enterrements. Un road movie à dos de cheval dans le désert du Mexique.

 

Dans ce premier (vrai) long métrage réalisé à 60 ans par l’acteur Tommy Lee Jones, on plonge dans une ambiance western dans le monde du début du 21e siècle. Les indiens d’Amérique étant, en quelque sorte, remplacés par les migrants mexicains en quête de vie meilleure. La frontière, la peur de l’autre, le racisme, la violence … Une situation qui rappelle 2019, hors le film a été réalisé en 2005.

Lire aussi > « L’homme a mangé la terre », une sombre fresque du progrès

Un Texan (Tommy Lee Jones), fidèle à sa parole donnée à un ami mexicain, transporte son cadavre des États-Unis vers son village natal au Mexique pour l’y enterrer. Mais, il ne part pas seul, il oblige le meurtrier de son ami (Barry Pepper) à l’accompagner. De gré ou de force … Surtout de force. Trois enterrements est une histoire d’amitié au-delà de la mort mais aussi une transmission de valeurs. Pour commencer, celle du simple respect de la vie et de la différence …

Un film lumineux et un appel à la dignité. Un film avec de fantastiques décors naturels qui, quinze ans plus tard, interpelle toujours autant. Depuis, il faut bien le dire, il y a l’administration Trump et la crise migratoire européenne …

Notre grille TV !

CIM Internet