À la télé ce soir : « Mademoiselle » n’est pas celle que vous croyez

À la télé ce soir : « Mademoiselle » n’est pas celle que vous croyez

Mademoiselle

Kim Tae-Ri, dans Mademoiselle. | © Moho Film

Programmes télé

Ce lundi soir, le dernier long-métrage du réalisateur sud-coréen Park Chan-wook Mademoiselle est diffusé sur Arte, pour une soirée thriller sensuel à ne pas manquer.

 

Sublime, passionnant, envoûtant, magistral ou encore inoubliable. La presse n’avait pas lésiné sur les qualificatifs pour applaudir le dernier long-métrage de Park Chan-wook, sorti en 2016. Mademoiselle est pourtant difficile à déchiffrer puisqu’elle cache bien son jeu. Le réalisateur sud-coréen derrière le cultissime Old Boy adapte le roman de la Britannique Sarah Waters Du bout des doigts qu’il transpose dans son pays natal des années 30, lors de la colonisation japonaise. Sook-hee, jeune Coréenne d’une famille modeste, est engagée comme domestique au service de dame Hideko, une riche héritière japonaise. Cette dernière vit coupée du monde dans un majestueux manoir isolé, sous la coupe de son oncle tyrannique et bibliophile. Sous des airs naifs, la jeune servante poursuit une autre mission. Pickpocket, elle a été engagée par un escroc se faisant passer pour le comte Fujiwara afin de convaincre sa maîtresse de l’épouser et de mettre la main sur sa fortune. Mais rien ne va se passer comme prévu…

Se déroulant en trois parties, Mademoiselle est un plaisant jeu de manipulations où les manipulateurs sont en réalité les manipulés, traversé de bout en bout par un érotisme flamboyant. Une mise en scène virtuose qui vaudra à Park Chan-wook, expert en vengeances raffinées, une place en compétition pour la palme d’or du Festival de Cannes en 2016. À voir ou revoir (sans les enfants) ce lundi soir sur Arte, à 20h55.

Sur la même chaîne, les couche-tard pourront profiter d’un classique du cinéma des années 90 : Des souris et des hommes, adapté du roman éponyme de John Steinbeck publié en 1937.

Découvrez tous les programmes télé de ce lundi 13 mai.

CIM Internet