Paris Match Belgique

À la télé ce soir : La fabuleuse (et hystérique) invention du vibromasseur

oh my god hysteria

Oh My God ! (Hysteria), ce soir sur Arte. | © DR

Programmes télé

Ce soir sur Arte, découvrez la (presque) véritable histoire du vibromasseur en regardant le film Oh My God ! (Hysteria).

Dans le Londres victorien, le docteur Mortimer Granville, avec l’aide de son ami Edmund St. John-Smythe, invente le vibromasseur comme remède à la prétendue « hystérie féminine ». Un pitch d’apparence banal pour un film censé raconter l’invention de celui que l’on appellera plus tard : le sex-toy.

Avant d’adopter des formes aussi nombreuses que fantasques – du canard en plastique à la balle de tennis en passant par l’épi de maïs – le vibromasseur a eu sa toute première version. Et elle est loin (très loin) de tout ce qu’on avait imaginé.

oh my god hysteria
© DR

Le marteau de Granville

Tout en légèreté et en humour, la réalisatrice Tanya Wexler retrace les débuts difficiles (et inspirés de l’histoire vraie) du gadget qui, contre toute attente, deviendra celui de tous les plaisirs. Car lorsqu’il met au point cet objet révolutionnaire, Joseph Mortimer Granville (véritable inventeur du vibromasseur) entend avant tout « soigner » les femmes atteintes d’hystérie. Fort de son succès, gagné par les merveilles de ses caresses thérapeutiques, le docteur Mortimer finira par appeler son nouvel outil de travail : le marteau de Granville (ça donne envie), aka le vibromasseur.

Lire aussi > Entre ludique et thérapeutique, immersion dans l’univers feutré des love-shops

« Les premiers appareils étaient encombrants ; ils fonctionnaient via un branchement à une prise de courant et nécessitaient toute l’expérience du praticien pour être correctement utilisés », lit-on sur Wikipédia. Un tableau parfaitement dépeint dans le film Oh My God ! (Hysteria) où les scènes cocasses – parfois un poil too much – montrent à quel point la médecine de l’époque connaissait bien peu de choses en matière d’orgasme féminin.

Retrouvez tous les programmes télé de ce dimanche 18 août pour votre soirée canapé.

CIM Internet