Paris Match Belgique

À la télé ce soir : Autopsie bienveillante et sensible de la greffe de coeur

réparer les vivants

Réparer les vivants, ce soir à 21h20 sur la Trois. | © DR

Programmes télé

Dans Réparer les vivants, Katell Quillévéré décortique le processus des greffes de coeur dans un drame juste et bouleversant, et ce sans jamais tomber dans les bons sentiments mielleux. 

De retour d’une virée surf entre copains, Simon est victime d’un grave accident de la route. La mort est inéluctable et très vite les deux infirmiers – Bouli Lanners et Tahar Rahim – l’ayant pris en charge comprennent qu’il est possible de prélever son cœur et de le greffer sur un demandeur inscrit. À des centaines de kilomètres de là, Claire – Anne Dorval – et sa chirurgienne en cardiologie – Dominique Blanc – sont dans l’attente. Les parents de Simon accepteront-ils la transplantation ?

Lire aussi > Don d’organes : Les Belges atteignent un nouveau record de dons

Après Un poison violent et Suzanne, Katell Quillévéré s’attaque à l’adaptation du roman à succès de Maylis de Kerangal, Réparer les vivants. Ce troisième long-métrage de la réalisatrice césarisée s’attache, comme le livre, à mettre en scène avec précision les méandres du protocole médical des greffes de cœur.

Casting cinq étoiles pour une ôde à la vie

Mais surtout, on se prend (encore une fois) à aimer l’arc central du cinéma de Quillévéré : une bienveillance qui se fait rare dans le septième art. L’exercice ô combien difficile qui consiste à traiter un sujet délicat sans tomber dans le vide et ne pas faire d’un récit sensible un film naïf, la Française s’en est fait la maîtresse absolue. Sans jamais virer dans le pathos à tout-va, on suit ici des personnages travaillés au scalpel qui nous ancrent dans un réel implacable.

Lire aussi > L’impression 3D d’un cœur humain fonctionnel n’est plus un simple rêve

Car oui, l’autre force de Quillévéré réside en ce talent à diriger des acteurs – n’a-t-elle pas donné à François Damiens sa pleine mesure d’acteur dans Suzanne – et les rendre vrais, sans artifices. Dignes. Et si c’était moi ? Et si c’était nous ? Toujours en marchant sur un fil, Quillévéré offre une ôde à la vie qui s’avérait risquée. Et la transplantation fonctionne à merveille.

Réparer les vivants de Katell Quillévéré, avec Emmanuelle Seignier, Anne Dorval, Tahar Rahim, Kool Shen, Bouli Lanners, Karim Leklou (Fr., 2016, 1 h30). Ce soir à 21h20 sur La Trois.

Retrouvez tous les programmes télé de ce 17 octobre pour votre soirée canapé.

CIM Internet