Paris Match Belgique

Koh-Lanta : Le public ne se remet toujours pas de la master class d’Estelle

estelle koh-lanta

Capture d'écran de l'émission du 11 septembre 2020 de "Koh-Lanta" | © Koh-Lanta / TF1.

Programmes télé

Aaah… Estelle !

 

Hier était diffusé le troisième épisode de Koh-Lanta : Les 4 terres. Un épisode attendu avec un brin d’appréhension par le public au vu des récents événements. La nouvelle du décès d’un des candidats de la tribu de l’Est, Bertrand-Kamal, a provoqué la surprise et l’émoi des téléspectateurs cette semaine, qui ont donc pu assister hier soir à un « épisode hommage » au jeune homme. Une séquence dans laquelle Denis Brogniart exprime un discours touchant en sa mémoire a été diffusée au début de l’épisode. Le clap de fin lui était lui aussi consacré, avec quelques lettres blanches sur fond noir.

Lire aussi > Koh-Lanta : Voici pourquoi la prochaine saison qui s’apprête à être tournée ne ressemblera à aucune autre

Quant à l’épisode en lui-même, on a senti un léger essoufflement par rapport aux deux semaines précédentes. Mais c’était sans compter sur ce final grandiose digne d’un film hollywoodien. Estelle, la candidate de l’Ouest, a complètement redistribué les cartes en sortant un collier d’immunité de son chapeau et en éliminant la candidate Diane par la même occasion. La master class de celle que ses coéquipiers ont surnommée avec plus ou moins d’empathie la « doyenne de l’Ouest », a complètement retourné le public. L’occurrence « Estelle » apparaît même en top tendance sur Twitter depuis hier soir.

Il faut dire que l’image de l’air penaud d’Estelle au milieu de sa tribu décimée et en pleurs avaient quelque chose de réjouissant. Particulièrement après les coups bas et les remontrances infantilisantes de ses coéquipiers qui avaient préféré porter la faute de l’échec aux épreuves sur elle plutôt que de remettre en question la cohésion d’équipe. Les verts avaient pourtant donné l’exemple, alors que peu de téléspectateurs auraient parié sur eux au départ. Les candidats de l’Est ont surpris tout le monde grâce à une harmonie de groupe inversement proportionnelle à leurs disparités de caractères. On ne parie pas sur la même ambiance pour le retour sur le camps orange !

CIM Internet