Paris Match Belgique

A la télé ce soir : Ouvrez les Doors de la perception

Jim Morrison en concert avec les Doors en Allemagne en 1968 à Hambourg. Ils ne se produiront que très peu en Europe. | © DPA

Programmes télé

En juillet 2021, cela fera 50 ans que Jim Morrison a cassé sa pipe (d’opium) à Paris. En 2010, sortait un excellent documentaire sur ce groupe californien des années 60 : When you’re strange que diffuse La Trois en seconde partie de soirée (23h10).

 

Lorsqu’Oliver Stone consacra un film à l’histoire de ce groupe pop-rock-bues américain en 1991, c’était déjà pour les vingt ans de la mort du chanteur et… du groupe. Malgré la sortie de deux albums des Doors sans Morrison, l’affaire était entendue… Et pour les fans, d’ailleurs, tout s’arrête avec L.A. Woman en 1971. Avec un regret amer car le groupe se voulait de plus en plus résolument blues et cela laissait entrevoir de belles choses pour les futurs albums. On ne saura jamais…

Le réalisateur Tom DiCillo nous propose donc un film documentaire de 90 minutes sur cette épopée musicale qui colle tellement à cette seconde partie de décennie sixties. La narration du doc est prise en charge par Johnny Depp, lui-même fan de rock et musicien. On y retrouve de nombreux documents visuels et sonores pour bien comprendre le travail musical des Doors et ce qu’il ont laissé comme traces. On entre également un peu plus dans le monde, souvent en contradictions, du charismatique chanteur Jim Morrison. DiCillo utilise notamment des extraits d’un film sur lequel travaillait le chanteur. Lors de sa sortie en 2010, Les Inrockuptibles parlait du film de DiCillo comme l’anti-The Doors d’Oliver Stone dépassant la fiction stonienne artificielle et boursouflée (…).

Le film donne bien entendu aussi la parole aux membres restants: Ray Manzarek (disparu trois ans après), Robby Krieger et Jonh Densmore. Ne nous leurrons pas non plus, il s’agit de l’oeuvre d’un fan avec un certain parti pris et un talent certain pour la construction du documentaire When you’re strange.

Les Doors un groupe définitivement oublié ? En partie sans doute par les nouvelles générations. Dans tous les cas, se replonger une heure et demie dans leurs six albums studio enregistrés de 1965 à 1971 ne peut pas faire de mal. Et pourrait, qui sait, ouvrir certaines… portes !

Votre grille télé de ce mardi soir !

CIM Internet