Paris Match Belgique

Laura Laune : « L’humoir noir, ce n’est jamais gratuit »

Laura Laune

Ne vous fiez surtout pas aux apparences. | © Laura Gilli

Scène

Laura Laune a remporté l’édition 2017 d’un « La France a un Incroyable Talent » en France. Depuis, cette humoriste belge est la nouvelle sensation belge à Paris. Cette introvertie qui se soigne cultive un humour trash qui peut choquer. Mais fait surtout rire désormais des milliers de fans.

Si vous passez à Paris, n’allez pas la voir au Petit Palais des Glaces. Non pas qu’on vous déconseille le spectacle mais simplement qu’il est complet jusque juin.  C’est que la Belge qui soigne son introversion et sa vision noire du monde par un humour trash a mis la France à ses pieds. Elle sera de retour en Belgique pour présenter la soirée « Duos Impossibles » avec Jérémy Ferrari avant quelques dates belges à l’automne.  Mais ne trainez pas à prendre des places car « complet » est le mot qu’on lit le plus à côté de son nom sur les sites de réservation de places.

Pour Laura Laune, tout commence à Frameries. Timide, renfermée sur elle-même, ses parents l’inscrivent au théâtre. Et c’est le premier déclic. « Quand j’ai découvert la scène, voir un public qui se tait et vous écoute, j’ai tout de suite trouvé ça génial ». Une vocation était née.  Vocation qui emmènera Laura Laune sur de nombreuses scènes partagées comme le Made In Brussels. Mais aussi en France qui n’était qu’à quelques kilomètres finalement de la maison familiale de Frameries. Durant ces années de plateaux, d’émissions, Laura Laune peine à remplir les salles. Comme de nombreux comédiens aspirants à faire de leur passion un métier.  Jusqu’à cet « Incroyable Talent 2017 » où la Belge ose son humour trash. Les salles à moitié vides se remplissent. C’est le succès. Un succès auquel Laura Laune a toujours cru : « Même si j’ai toujours peur qu’un jour ça s’arrête, je n’ai jamais envisagé que ça ne marche pas car l’humour, c’est ma passion, c’est ma vie. Je ne lâcherai donc jamais et  suis constamment en mode guerrière car je pense qu’il sera plus dur de se renouveler et de durer que de percer ».

Si le monde est si noir, autant en rire

Air faussement ingénu sur scène, souriante et affable dans la réalité, Laura Laune confesse pourtant être une grande timide hyper sensible aux actualités peu joyeuses du monde. Laura Laune aurait donc pu être dépressive. Elle choisira plutôt d’en rire. Sans filtre et sans limite. « Je suis très naïve. Je crois que tout le monde est gentil mais je je suis aussi très touchée par le monde actuel ce qui fait que j’ai une vision très négative de la vie. Je suis très touchée par tous  les malheurs du monde même si ça peut sembler bateau. Ce choc entre ma naïveté et cette vision dure de la vie se retrouve d’ailleurs au cœur de mon spectacle  mais je vous rassure, je vais bien ».

Cet humour noir, Laura Laune ne le force pas. « J’ai toujours eu cet humoir noir et sarcastique. J’ai été très cash même si je suis plutôt réservée et introvertie. Il ne faut pas attendre de moi que je fasse des blagues  aux fêtes de famille ». Cette timidité et cette introversion, Laura Laune les soigne. « J’ai vraiment du mal avec les soirées mondaines, les moments après les spectacles où il faut parler… Je suis alors souvent dans mon coin et je donne l’impression d’une fille un peu bizarre. On m’a souvent dit que je paraissais froide au premier contact. Mais à présent ,  ça va beaucoup mieux ».  Pour surmonter cette timidé, Laura Laune a fait finalement ce qu’elle fait sur scène : s’accepter comme elle est dans toute sa bizarrerie et sa complexité.

Lire aussi > Kody, grand seigneur de la vanne

« On ne dirait jamais de Jérémy Ferrari qu’il est beau »

Souvent, le rapport entre son physique de blondinette première de classe et son humour trash est abordé. Et ça l’agace. « Au quotidien, il y a pas mal de remarques sexistes. Peut-être qu’elles ne sont pas toujours conscientes mais elles sont blessantes. Il m’arrive qu’on m’annonce sur un plateau comme la « très belle Laura Laune ». Vous n’entendrez quelqu’un dire : « et maintenant, le très beau Jérémy Ferrari ». Ce côté « belle et rigolote » m’a aussi énervé dans certains articles de presse. Un jour, on a titré « Laura Laune, humoriste coquine ». Comme si je faisais un strip-tease en racontant mes blagues ». D’un mec, on dira toujours qu’il a un humour trash mais on ne fera jamais de rapport à son physique. C’est vraiment dur de s’imposer comme fille dans ce milieu».

Retour en Belgique

Le jeudi 8 mars Laura Laune sera sur la scène de Forest National pour coprésenter les duos impossibles avec Jérémy Ferrari.  Ce soir-là, il y aura aussi Arnaud Tsamere, Florent Peyre, Laura Laune bien sûr, Lorànt Deutsch, Nicole Ferroni
, Baptiste Lecaplain, Guillaume Bats ou encore Donel Jack’sman. Une génération actuelle de l’humour français mais c’est avec un « ancien » que Laura Laune se verrait bien partager la scène. « J’aimerais tester un duo avec Laurent Gerra. Je le trouve hyper talentueux et je trouverais intéressant de confronter nos générations d’humour sur scène ». Si elle sera de retour sur scène, Laura Laune ne s’est jamais vraiment éloignée du plat pays où elle garde toute sa famille et où elle revient souvent. Même si la vie a changé pour elle : «On me reconnait en rue. On me demande de faire des photos. Dans un taxi, chez le coiffeur ou en famille, les gens me posent énormément de questions sur mon métier ». Pour la voir sur scène, en solo, il faudra attendre le printemps à Bastogne (27 mars) ou la fin d’année à Liège (17/10) et Bruxelles (12/12) les seules dates belges qui ne sont pas encore complètes.

L’humour noir, tout sauf gratuit

Un succès qui ne se dément pas malgré la polémique du sketch diffusé par France 2 qui aurait pu lui causer du tort. Dans cet extrait, l’humoriste comparait les Juifs et des baskets. Une vanne tirée de son contexte qui a créé un certain tollé sur les réseaux sociaux.  Un premier « bad buzz » pour la Belge qui l’a touchée ? «Ca ne m’a pas touchée mais le montage m’a énervé. Ils ont gardé 10 secondes en dehors de son contexte. Ca donnait l’image d’une vanne gratuite or l’humour noir c’est tout sauf gratuit. Ca se construit. Il y a un contexte. On ne vient pas déposer sa méchante vanne comme ça puis on s’en va. Mais ce qui m’a rassurée dans cette histoire, c’est le nombre de messages de soutien que j’ai reçus. Des gens qui me disaient : « continue Laura, ne change rien »».

La finale de « Un incroyable talent » sera diffusée sur Plug RTL le 18 février à 20H30.

CIM Internet