Paris Match Belgique

Les petits hommes bleus ont toujours la cote : retour sur 60 ans de Schtroumpf-mania

Les Schtroumpfs, un succès non démenti depuis 60 ans.

Scène

Ce 7 juin s’ouvre la Schroumpf Expérience, une extraordinaire visite immersive en village schroumpf au Heizel. L’occasion de revenir sur 60 ans de succès non démenti et d’histoires sur les petits hommes bleus.

Il y a des plombes, nos vieux livres d’histoire nous présentaient ces fameuses tribus belges dont le postérieur n’avait pas encore connue la botte romaine. Nerviens, Ménapiens, Eburons… et, à un échelon plus microscopique, ce nom imprononçable qui reste coincé comme une cacahouète dans la gorge des historiens, celui des Schtroumpfs, d’un bleu libellule et à l’ego si minuscule qu’il fallait les suivre à la loupe.

50 millions d’albums vendus

Et pourtant, aujourd’hui, « les petits bleus » comme les surnomment parfois les enfants, se trémoussent plus que jamais dans nos BD avec 50 millions albums vendus dans plus d’une centaine de pays et pas moins de 300 titres, tous sabirs confondus. Attention néanmoins aux amygdales ! Car les 14 millions de fans sur Facebook ont dû d’abord s’appliquer à prononcer correctement le nom du tout premier d’entre eux qui a vu le jour dans… une salière ! On raconte en effet que Peyo, demandant à son ami Franquin de lui passer le sel à table, aurait troqué le nom usuel pour ce borborygme qui allait rester dans les annales. Car qui ne connaît pas, aujourd’hui, ces Schtroumpfs qui rendent jusqu’aux Chinois complètement accro et qui ont été désignés, pour dix ans, ambassadeurs de l’Unicef ? Même sur la scène internationale, même quand la situation ne se prête pas à rire, leur nom plane sur les lèvres, lors de ces conflits où s’interposent les soldats de l’ONU, ainsi surnommés ironiquement à cause de la couleur de leur casque et leur fleur au fusil !

99 Schtroumpfs qui pètent la santé

Les Schtroumpfs ont 60 ans. DR

Mais Schtroumpfs rime aussi avec le nom honni, celui de leur prédateur absolu, l’infâme Gargamel à la mèche rebelle qui lutine les lutins et rêve de les réduire en poudre, voire en fard à paupières. Et comme la petite tribu bleue défend sa peau en même temps que celle de sa forêt, Gargamel le climato-sceptique éveille parfois des soupçons au point de faire virer la mèche vengeresse en blond décoloré. Car n’oublions pas que les Schtroumpfs défendent aussi des valeurs, pas moins de 17 exactement, au premier rang desquels la solidarité et la défense de l’environnement, eux qui ont bien compris qu’il n’y a pas de forêt de rechange, fût-elle magique, et qu’une salsepareille bio, c’est bien mieux pour ne pas virer au violet fluo. En attendant, à force de mener une vie exemplaire, de consommer 5 fruits et légumes par jour, et de mener une activité physique, essentiellement de la course à pieds, les 99 Schtroumpfs pètent la santé : pas une ride, toujours aussi bleus, à part, bien sûr, le grand Schtroumpf qui a fatalement pris du poil de la bête ! Pas sûr que l’Atomium, né la même année, et qui fête donc, lui aussi, ses 60 printemps, aura une telle santé de fer. On a les boules qu’on peut !

CIM Internet