Paris Match Belgique

Schtroumpf Expérience : plongée dans le village des lutins bleus… à taille réelle

Une sensation extraordinaire que de se balader dans la Schtroumpf Expérience. | © Catherine Liekens/tif

Scène

Retenez votre souffle, le temps de rétrécir sans fléchir! Ensuite, durant plus d’une heure de spectacle, partagez la vie secrète des lutins les plus célèbres de la planète qui comptent 14 millions de fans grâce à la Schroumpf Expérience ! Stéphan Uhoda, l’organisateur de cette expérience immersive, nous dévoile les coulisses de cette histoire qui commence ce jeudi 7 juin au Heyzel.

 

Paris Match : Les Liégeois connaissent vos activités d’ordinaire peu portées sur le monde des lutins. Dans votre domaine, vous seriez même plutôt un géant. Alors d’où vous vient cet intérêt pour les petits hommes bleus qui peuplent l’imaginaire de bien des enfants ?

Stéphan Uhoda : Nous sommes en effet plutôt connus pour nos services automobiles, car wash, stations services, parking. Et, comme vous le soulignez, nous avons bien grandi puisqu’avec nos 60 stations multimarques, nous sommes leader en province de Liège. Mais notre deuxième activité, c’est précisément l’événementiel, en particulier pour les institutions comme la Commission européenne pour laquelle nous organisons, depuis neuf ans, différents représentations officielles comme au festival de Cannes ainsi que des conférences ou de séminaires partout en Europe. Dans ce contexte, notre société Dynamic Events organise des événements pour les entreprises belges comme le road Show pour le CMI à l’occasion de son bicentenaire que nous avons célébré en Chine, en Inde et dans tous les pays où ils avaient des clients. Nous faisons donc du « be to be » avec des sociétés comme ArselorMittal, CMI ou Safran, anciennement techspace aéro, ou du « be to see » comme le Village de Noël de la place cathédrale à Liège.

Lire aussi > Les Schtroumpfs réussissent un retour vers l’enfance

On ne voit pas encore l’ombre d’un petit bonhomme à bonnet. Schtroumpfez-nous.
Eh bien, c’est venu un peu par hasard ! Nos amis d’Europa 50, les organisateurs des grandes expos aux Guillemins, s’étaient montrés intéressés, au départ, par l’organisation d’un spectacle pour IMPS (NDR :société gestionnaire des droits des Schtroumpfs). Mais la vocation internationale du projet les a un peu effrayés. Nous avons fait connaissance et le courant bleu est très bien passé ! Avec notre société Cecoforma, nous sommes donc partis sur l’idée d’une expérience immersive.

Sans tuba ni trompette ! De quoi s’agit-il ?
Le visiteur va vivre l’expérience Schtroumpf comme s’il était l’un d’eux tout au long du spectacle qu’on lui propose. Ce que nous appelons « La Schtroumpf Experience » dépasse de loin les codes habituels d’une exposition avec ses dessins, ses photos, ses œuvres et ses informations. Il s’agit ici d’une vraie expérience sensitive, visuelle et sonore : vous pénétrez dans la planche de bédé en même temps que vous entrez dans l’univers des Schtroumpfs pour vivre une réelle aventure. Confronté au complot ourdi par l’infâme Gargamel, vous êtes à la fois acteur et spectateur. Cette immersion se prolonge durant une bonne heure à travers neuf salles retraçant l’ambiance du village Schtroumpf.

On va rétrécir au Heyzel ! © Catherine Liekens

Avec une bonne loupe ?
Pas du tout ! Les enfants vont physiquement rétrécir jusqu’à atteindre la taille d’un Schtroumpf ou d’une Schtroumpfette. Cela signifie que la nature qui les entoure est à l’échelle. Les arbres, les rochers, les fleurs, tout est surdimensionné pour que les enfants voient le monde comme les Schtroumpfs le voient !

Dans les contes, les histoires ont souvent une morale. Que suggère ce spectacle total, à bonne échelle ?
On oublie trop souvent que nos petits amis bleus sont non seulement ambassadeurs des Nations Unies, mais qu’ils ont leurs propres valeurs, une véritable charte composées de 17 objectifs allant du respect de l’autre à la solidarité, la faim dans le monde, le travail décent ou à la protection de la planète. A travers l’expérience proposée au spectateur, ces valeurs seront mises à l’honneur sans moralisme, en privilégiant la prise de conscience. C‘est dans cet esprit que nous avons réalisé, en collaboration avec l’éditeur « Averbood », un dossier pédagogique pour l’enseignement primaire. On y parle de développement durable, on y multiplie les activités ludiques, on interpelle les élèves sur le fait de devoir fuir son pays, on parle d’énergie, de consommation, d’habitat. Chaque page a été conçue selon des classes d’âge, avec des résumés, des questionnements, des exercices animés par des vignettes ou du découpage. Le monde des Schtroumpfs n’est pas si différent que celui des humains et aujourd’hui, les défis sont similaires.

En tant qu’organisateur, quels hommes avez-vous choisi pour piloter cette Schtroumpf aventure ?
Le scénariste de cette expérience immersive s’appelle Marcos Vinals. Il a monté pas mal de pièces de théâtre et est connu pour avoir scénarisé Waterloo. Côté production, il s’agit du canadien Mario Iacampo. Et puis, il y a une foule de gens qui ont évidemment travaillé sur les décors et l’équipement, toujours avec l’approbation d’IMPS. Cette aventure est évidemment l’occasion de mettre à l’honneur les nouvelles technologies non seulement à travers des sociétés wallonnes comme Dirty Monitor, spécialiste de la video 3D, mais aussi flamandes comme Averbood. En réalité, c’est un projet qui se veut belge avant tout, raison pour laquelle nous avons choisi le palais 4 du Heysel, au carrefour des trois régions. Qui mieux que les Schtroumpfs – Smurfen en néerlandais comme d’ailleurs en anglais – font partie du patrimoine national ?

CIM Internet