Banksy révèle les dessous de sa toile auto-destructrice

banksy

Quand Banksy trolle le marché de l'art. | © Capture d'écran Instagram / Banksy

Art et Scène

Alors que l’une de ses toiles s’est partiellement auto-détruite après avoir été vendue aux enchères pour plus d’un million d’euros, Banksy révèle que ce coup était préparé bien en amont et confirme son génie.

Auto-destruction dans 3, 2, 1… À peine vendue aux enchères pour la somme de 1,18 millions d’euros, la célèbre « Fille au Ballon » de Banksy, estimée au départ entre 230 000 et 341 000 euros, s’est partiellement auto-détruite devant un public abasourdi. La moitié de l’œuvre semble avoir été réduite en lambeaux par une broyeuse dissimulée dans le cadre doré. Derrière ce coup de génie, Banksy bien sûr. Le mystérieux street-artist vient tout juste de troller le marché de l’art, lui qui n’a jamais voulu voir ses œuvres ailleurs que dans la rue.

Lire aussi > Banksy a-t-il réalisé le meilleur canular jamais vu sur le marché de l’art ?

View this post on Instagram

Going, going, gone…

A post shared by Banksy (@banksy) on

Au lendemain de cette vente aux enchères organisée par la prestigieuse maison Sotheby’s, l’artiste britannique a confirmé avoir piégé ce tableau dans une vidéo publiée sur Instagram. « Quel plaisir que de détruire pour recommencer« , a-t-il écrit en légende attribuant la citation à Picasso. « Il y a quelques années j’avais en secret incorporé une déchiqueteuse à papier dans la peinture, au cas où elle serait mise aux enchères », peut-on lire dans la vidéo explicative qui montre un homme insérant l’appareil dans les dorures du cadre et ensuite la scène de la fin de la vente. Comment il a déclenché le mécanisme reste encore un mystère. Peut-être était-il à la vente aux enchères incognito ? D’autres questions persistent, comme à propos de l’alimentation du dispositif. L’œuvre aurait été donnée par Banksy en 2006, explique 20 minutes. Difficile d’imaginer d’une batterie ait sagement attendu 12 ans, chargée et prête à accomplir le dessein de son maître.

Valeur ajoutée

C’est « certainement la première fois dans l’histoire de la vente aux enchères qu’une œuvre d’art se déchiquette automatiquement après être passée sous le marteau », a souligné la maison d’enchères. D’après le Financial Times, « il se pourrait que le tableau broyé prenne de la valeur, considérant qu’il est devenu l’objet de l’un des meilleurs canulars jamais organisés sur le marché de l’art ». Un expert le confirme au Evening Standard : Banksy pourrait bien avoir « ajouté au moins 50 % à la valeur de son tableau », si pas plus. D’après lui, la valeur pourrait même atteindre les 2 millions de livres, soit 2,3 millions d’euros.

CIM Internet