Paris Match Belgique

Louis C.K. s’en prend aux transgenres et aux survivants de la tuerie de Parkland dans un nouvel enregistrement

louis c.k.

L'humoriste new yorkais est revenu sur scène, et ça ne plaît pas à tout le monde. | © D. Van Tine / Future Image.

Art et Scène

Dans un enregistrement qui a fuité sur les internets, l’humoriste se moque allègrement des personnes transgenres et des victimes de la tuerie de Parkland dans ce qui semble être un nouveau show. Il n’en fallait pas plus pour que la polémique s’enflamme.

C’était il y a un peu plus d’un an que le New York Times livrait des révélations fracassantes en pleine vague #metoo : cinq femmes accusaient l’ultra-populaire humoriste Louis C.K. de comportements sexuels inappropriés. Ont alors suivi une lettre d’excuse qui n’en était pas vraiment une et une promesse pas très longtemps tenue, celle de se mettre en retrait pendant un bon moment.

Lire aussi > « Votez pour nos vies » : L’impact de la fusillade de Parkland sur les élections américaines

Car depuis plusieurs mois déjà, le comédien connu pour ses spectacles de stand-up à l’humour décapant tente un retour sur scène qui paraît un peu présomptueux. Depuis, peu d’informations ont filtré sur le contenu des shows déjà tenus par le créateur de Louie.

Son silence n’aura pas duré bien longtemps

Mais voilà que ce week-end, une bande audio a fait son apparition sur YouTube avant d’être supprimée pour réapparaître ensuite sur Twitter, nous apprend Dazed Digital. Non daté, l’enregistrement semble tout de même assez récent et est évidemment sulfureux, à l’image de l’artiste.


On y entend C.K. tourner en dérision la jeunesse américaine, qui en pleine bataille pour une juste représentation des personnes transgenres et non-binaires demande à utiliser le pronom approprié lorsqu’on parle de ou à quelqu’un. Petit passage : « Ils sont comme la royauté, ils te disent comment les appeler. ‘Tu devrais t’adresser à moi en utilisant ils/eux, parce que je m’identifie comme étant une personne non genrée’. ‘Ah ok, et bien tu devrais t’adresser à moi avec le pronom ici, car je m’identifie comme un lieu : la chatte de ta mère' ».

Réactions en chaîne sur les réseaux sociaux

Au sujet des survivants de la fusillade de Parkland, qui avait fait 17 morts en février dernier, l’humoriste va encore plus loin. « Ils témoignent au Congrès, ces gosses ! Tu viens d’un lycée où des enfants se sont fait tuer, et donc je devrais t’écouter ? Ça fait de toi quelqu’un d’intéressant ? Toi, tu ne t’es pas fait tirer dessus. T’as poussé un gros devant toi, et maintenant je dois t’écouter ? »

Lire aussi > Blanche Gardin main dans la main avec Louis C.K. : La photo qui fait débat

Les réactions sur les réseaux sociaux ont alors fait leur apparition, certains s’indignant de tels propos et allant jusqu’à le comparer à Donald Trump, d’autres arguant qu’il ne s’agit que de l’humour dont C.K. a toujours été friand.


(« Le cas de Louis C.K. me fait penser que n’importe quel riche homme blanc peut instantanément devenir un Donald Trump … »)


(« Louis C.K. 2017 : ‘J’ai passé ma longue et chanceuse carrière à dire ce que je voulais. Je vais maintenant faire un pas de côté et prendre le temps de juste écouter’. Louis C.K. 2018 : … »)


(Ces propos de Louis C.K. n’auraient jamais fait les gros titres avant le scandale (de l’année dernière). C’est dans la même veine que ce qu’il faisait auparavant …)

CIM Internet