Paris Match Belgique

Quand le street-art rend hommage aux « gilets jaunes »

black lines gilets jaunes

L'une des fresques réalisées ce week-end. | © Capture d'écran Facebook / Black Lines (Photo : Marie Christian).

Art et Scène

En marge des manifestations des « gilets jaunes » a émergé le long de la rue d’Aubervilliers  dans le 19ème arrondissement de Paris, une fresque murale de 100 mètres réalisée par le collectif d’artistes militant « Black Lines » en hommage à « l’hiver jaune ».

D’après un article Paris Match France de William Smith (Vidéo : Jérémy Larquet-Vezin)

Les différentes scènes taguées sur la fresque font écho aux divers évènements qui ont eu lieu depuis la naissance du mouvement. On y retrouve des dessins en hommage à Christophe Dettinger « le boxeur gilet jaune », ainsi que de nombreuse scènes de violences policières, suivies de dessins réclamant la justice fiscale.

Lire aussi > Un street-artiste pimpe la ferraille urbaine et redonne vie à la grisaille des villes

Au milieu de ces différente tags, on retrouve une célèbre œuvre revisitée pour l’occasion : « La liberté guidant le peuple » d’Eugène Delacroix, où les révolutionnaires sont représentés par des gilets jaunes et les fusils remplacés par des pavés ainsi que par des barres de fer.

Une initiative contagieuse

Hors du collectif Black Lines, de plus en plus de partisans de la cause des gilets jaunes se lancent dans la création d’œuvres artistiques sur le mouvement, comme Michael Delgay, un artiste breton qui réalise des collages de gilets jaunes dans Paris.

Lire aussi > Quand les mamies font du street-art à Lisbonne

Loin d’un simple phénomène national, on retrouve des œuvres « gilets jaunes » jusqu’aux États-Unis avec une grande fresque murale dans le quartier de Wynwood à Miami, qui représente des militants gilets jaunes alignés. Avec un message à destination d’Emmanuel Macron « Et d’ici Manu. Tu nous entends ? »

CIM Internet