Devenez Gatbsy le magnifique le temps d’une soirée

Devenez Gatbsy le magnifique le temps d’une soirée

Gatsby

Vous aussi découvrez l'ambiance des années 20. | © Red Wagon Productions

Art et Scène

Vous avez toujours rêvé de plonger dans l’univers de Gatsby ? Les années 20 vous rendent fous ? Alors le nouveau spectacle The Great Gatsby Immersive est fait pour vous, et ça tombe bien car il débarque en Belgique le 14 mars et dans ce genre de spectacle, c’est vous la star.

Le spectacle The Great Gatsby Immersive a été présenté mardi en fin de matinée au Viage, le grand casino de Bruxelles. La première mondiale en version française se jouera le 14 mars dans un lieu clandestin, encore tenu secret, de la Ville de Bruxelles. Le spectacle sera également proposé en anglais et néerlandais. Il sera joué jusqu’au 26 mai prochain. Il y aura 21 représentations francophones, 25 néerlandophones et 10 en anglais. Après plus de deux ans de spectacles à guichets fermés à Londres qui ont attiré plus de 50 000 spectateurs, The Great Gatsby Immersive arrive à Bruxelles. Le public va être invité dans l’univers de Jay Gatsby, le personnage de Francis Scott Fitzgerald. Il prendra une part active à ce spectacle et devra en conséquence lui aussi se costumer à la mode des années 1920.

Les spectateurs deviennent acteurs

L’adresse du lieu sera divulguée dix jours avant le spectacle. Les spectateurs, 200 maximum par soir pour créer une atmosphère intimiste, seront accueillis dans la rue avant d’être emmenés dans la salle. Les GSM seront proscrits. Des sessions photos seront cependant déterminées sur un temps limité. Le public deviendra acteur du spectacle, mais il reste libre de refuser d’y participer, comme l’explique Peter Monbailleu, un des trois producteurs du spectacle The Great Gatsby Immersive à Bruxelles : « On est obligé à rien, mais on peut tout faire ». Le public peut également convertir ses euros en faux dollars pour acheter à manger et à boire. La possibilité de réserver des formules dinatoires est aussi donnée. Il n’est cependant pas possible de boire pendant la pièce de théâtre, qui dure 2h20 avec 20 minutes de pause au milieu.

Lire aussi > Le « gatsbying », ou l’art de la séduction 2.0 à base de frime

Il y a quatre scènes qui se jouent en même temps. « On est appelé comme personne unique à vivre cela de manière unique », explique Manu Braff, organisateur du spectacle. Les acteurs, au nombre de dix dans chacune des troupes linguistiques, ont expliqué apprécier la possibilité offerte d’avoir un lien plus direct avec le public et de pouvoir adopter « un jeu de cinéma au théâtre, sans devoir en rajouter » pour rendre l’intention lisible. Certains iront jusqu’à danser avec les spectateurs. Un script de base est écrit, mais il y a une place laissée à l’improvisation et au jeu avec le public.

« C’est un nouveau medium », défend Oliver Tilney, l’acteur originel de Jay Gatsby à Londres et le metteur en scène de la production bruxelloise. « Ce n’est pas du music hall. Ce n’est pas une pièce de théâtre. Ce n’est pas un film. C’est quelque chose de complètement nouveau et pour nous, c’est la chose la plus excitante que nous pouvons faire ».

CIM Internet