Gad Elmaleh contre-attaque (à coup d’avocats)

Gad Elmaleh contre-attaque (à coup d’avocats)

Gad Elmaleh

Après avoir été accusé de plagiat, Gad Elmaleh a décidé de ne pas se laisser faire. | © EPA

Art et Scène

 Après avoir été accusé de plagiat (vidéos à l’appui) et banni d’une salle de spectacle de Montréal pour cette raison précise, Gad Elmaleh aurait joué la carte des avocats et s’en prendrait à l’auteur de ces fameuses vidéos délatrices.

La saga Gad Elmaleh VS ses accusations de plagiat a l’air loin d’être terminée. Nous vous annoncions récemment que le comédien avait été banni du Bordel Comédie Club, une salle de spectacle de Montréal, suite aux accusations de plagiat qui planaient sur le comédien. Depuis octobre 2017, le youtuber Copycomic publie des vidéos dans lesquelles il montre des séquences de sketchs d’humoristes étrangers et leurs reprises par des humoristes français parmi lesquels, Gad Elmaleh mais aussi Tomer Sisley et d’autres. Coïncidence ou plagiat ? Si certains extraits laissent peu de place au doute, d’autres ont l’air plus fortuits. Il n’empêche que la salle de spectacle avait décidé de « bannir l’humoriste Gad Elmaleh de sa liste d’invités », annonçait alors Le Devoir, repris par Courrier International.

À la suite de l’annonce de son éviction du Bordel Comédie Club, le comédien avait répondu à la toile deux jours plus tard au travers de Chouchou, son personnage mythique. « Écoutez, je sors de ma tanière là aujourd’hui, je m’extirpe un peu du bois, j’attrape la lucarne, parce que j’entends des ouï-dire qui me ouï-dissent rien qui vaille. On va aller cash sur table. Le plagiat, alors… S’il y a une personne au monde qui doit s’insurger, se réclamer qu’on la plagie, c’est Chouchou ! Il a pris ma manière de parler, ma manière de bouger, de réfléchir, de m’exercer, de me mouvoir… Alors j’entends bien sûr : ‘oui, mais il a pris un mot par ci, un mot par là, c’est quoi cette phrase ?' », avait-il fait savoir au travers d’une vidéo dans laquelle il ne se défend ni dément ses supposés agissements.

Lire aussi > « Qu’ils aillent se faire … : Gad Elmaleh répond aux accusations de plagiat

Ce mardi soir, le youtubeur Copycomic a dénoncé la suppression de deux tweets contenant la vidéo qui pose problème. « Soupçonné de piller le travail d’autres artistes, plutôt que de répondre sur le fond, tu lances tes avocats contre moi », commence le tweet publié ce mardi soir sur Twitter. « Et tu exiges de Twitter qu’ils re révèlent mon identité ! Mon anonymat est celui de ceux qui préfèrent mettre en avant le sujet et non les personnes. Je n’ai à rougir de rien. Aucune honte ici. Aucune malveillance non plus. »

Lire aussi > Gad Elmaleh, Jamel Debbouze… Le monde du stand-up français plagierait à tour de bras

Dans la suite de ses tweets, l’auteur anonyme montre que les avocats du comédien ont bel et bien déposé une réclamation pour « atteinte aux droits voisins ». Aucune réaction du principal intéressé ne s’est fait entendre pour l’instant, mais cela ne donne que du grain à moudre aux détracteurs du comique. L’auteur des vidéos termine d’ailleurs son post par une interrogation : « Mais s’il n’y a rien à se reprocher ici, si ‘le plagiat ça ne te parle pas’, pourquoi faire supprimer de Twitter les vidéos par tes avocats ? » Réponse (peut-être) au prochain épisode.

CIM Internet