Le cirque comme on n’a pas l’habitude de le voir

Le cirque comme on n’a pas l’habitude de le voir

cirque

Oubliez les nez rouges et les animaux en cage, le cirque ce n'est pas que cela. | © Enrico Turinetto

Art et Scène

Le cirque belge s’exportait cette année dans le cadre de Bruxelles en Piste. Plusieurs compagnies bruxelloises ont fait des tournées en Europe, en passant par la Belgique. La semaine prochaine, c’est la compagnie Carré Curieux qui se donnera en spectacle aux Halles de Schaerbeek.

Quand on vous dit « cirque » vous pensez tout de suite à un chapiteau rond, une piste de sable douteux, des clowns au nez rouge et des animaux en cage ? C’est sans doute que vous n’avez pas encore vu ce que le cirque belge a à vous proposer. Entre performances corporelles, décors enchantés et mise en scène théâtrale, le corps est devenu le moyen d’expression par excellence. Toujours dans le but de faire rire.

Cirque
Les acrobaties ne manquent pas durant le spectacle. © Enrico Turinetto

Lire aussi > Modou : il réinvente le cirque au Sénégal

Il y a tout juste un an, Rachid Madrane (PS), le ministre en charge de la Promotion de Bruxelles à la Fédération Wallonie-Bruxelles, lançait Focus Circus, un événement de grande ampleur destiné à mettre en lumière la scène circassienne bruxelloise. Après la tournée internationale de huit compagnies (Back Pocket, Carré Curieux, Cie la scie du Bourgeon, Cie Menteuses, Gaël Santisteva, Piergiorgio Milano, Poivre Rose, Claudio Stellato), le festival touche doucement à sa fin. Ce soir, le spectacle de Baro d’Evel mêlant danse, cirque et arts visuels, se produira aux Halles de Schaerbeek. Tandis que la semaine prochaine, les quatre « frères de cirque » de la compagnie Carré Curieux donneront leur spectacle Famille choisie pour clôturer cette année.

C’est dans leur chapiteau carré rouge que la compagnie a donné son spectacle Famille choisie à travers la France. Caravane de roulottes parée, les quatre familles sont parties sur les routes toutes ensemble, enfants inclus et une institutrice à leurs côtés pour permettre aux bambins de continuer à « aller à l’école ». Pendant plusieurs mois, ils ont arpenté les routes pour finalement se retrouver en Belgique afin d’y donner plusieurs représentations de leur dernier spectacle plein de magie.

Lire aussi > Cirque avec animaux : des associations veulent l’interdire, les professionnels ripostent

À la sortie de leur représentation, les commentaires vont bon train « incroyable », « c’est magnifique », « je ne m’attendais pas à ça », « merci, ils nous ont fait rêvé ». À l’intérieur de leur chapiteau, l’état du décor laisse entrevoir l’énergie et la folie qui s’est déployée sur la petite scène quelques minutes auparavant. Les disciplines typiquement circassiennes telles que la jonglerie, le monocycle, le diabolo et les acrobaties étaient agrémentées de performances artistiques et corporelles (le théâtre, la danse, le chant). Le résultat déjanté, attendrissant par moment, a le mérite de faire rire toute la famille. Ils réussissent à nous faire peur, à nous faire rêver et retomber en enfance et à admirer des performances acrobatiques, le tout en un seul spectacle.

cirque
Plusieurs numéros font vraiment rêver. © Enrico Turinetto

Il reste quelques places pour une date supplémentaire récemment ajoutée au calendrier des Halles de Schaerbeek. Sinon, ils seront en juin prochain à Herentals. Ceux qui ne parlent pas néerlandais peuvent s’y rendre sans crainte, les circassiens ne parlent presque pas pendant le spectacle. Et puis, le cirque se comprend dans toutes les langues.

Mots-clés:
Scène spectacle cirque
CIM Internet