Paris Match Belgique

Avec une imprimante 3D, il rend l’art accessible aux aveugles et malvoyants

avuegles

Le rêve de Picasso en 3D. | © Régis Kern

Art et Scène

Un Français a eu la bonne idée de reproduire des célèbres tableaux en 3D pour rendre l’art accessible aux personnes atteintes d’un handicap visuel. 

C’est une petite révolution dans le domaine de l’art. Alors que les personnes aveugles ou malvoyantes ont encore trop rarement accès aux arts, Régis Kern, un entrepreneur strasbourgeois, s’est penché sur cette injustice et a trouvé une solution assez créative. Engagé dans l’accès aux connaissances pour les personnes en situation de handicap et passionné d’informatique, le Français donne du relief aux célèbres tableaux par l’intermédiaire d’une imprimante 3D pour que les déficients visuels puissent les « voir » du bout des doigts.

Lire aussi > Cette application qui permet de « prêter vos yeux » aux malvoyants

Transcripteur professionnel, Régis Kern adapte des documents pour les élèves malvoyants, dans le domaine des cartes géographiques et des schémas scientifiques. « Pour les tableaux, le gros du travail se passe avant l’impression. J’essaie de choisir une œuvre qui, à mon sens, sera intéressante tactilement. Je retiens ce qui est pertinent, à savoir ce qui peut être traduit par des épaisseurs, des reliefs », explique l’artiste d’un nouveau genre à France Info. Tout en respectant le sens de l’œuvre et les dessins principaux, le Strasbourgeois conçoit un relief composé de différentes hauteurs : plus il veut une impression épaisse, plus il représente la zone en clair, plus l’impression doit être fine, plus il l’assombrit.

Lire aussi > Des briques LEGO pour apprendre le braille tout en s’amusant

Premier contact avec l’art

Grâce à un atelier organisé par l’association L’art au-delà du regard, quelques aveugles et malvoyants ont eu la chance de découvrir les premiers tableaux tactiles. Un événement pour celles et ceux qui sont souvent exclus à cause de leur handicap visuel. Christiane reconnaît : « Avant, je ne m’étais jamais intéressée à la peinture, car pour moi les tableaux ne voulaient rien dire ». Pour de nombreux participants à cet atelier, comme elle, c’est un premier contact avec un art purement visuel. Avec sa technique ingénieuse, Régis Kern voir davantage de personnes aveugles et malvoyantes dans les musées et les expositions artistiques.

CIM Internet