Paris Match Belgique

Le message piquant de Banksy après l’enchère ahurissante d’une de ses oeuvres

banksy parlement singes

L'oeuvre visionnaire de Banksy a été cédée à 11,1 millions d'euros. | © Twitter / Associated Press

Art et Scène

Sur Instagram, le street-artist s’est exprimé sur cette enchère record, non sans laisser deviner sa consternation.

Adjugé, vendu. Un an après la vente historique de sa toile « Girl With Balloon », Banksy assiste une nouvelle fois aux enchères d’une de ses célèbres fresques. Intitulée « Developed Parliament », l’oeuvre représentant le Parlement britannique peuplé de chimpanzés a été cédée à 11,1 millions d’euros, ce jeudi 3 octobre à Londres. Un montant record prédit depuis plusieurs semaines par la presse anglaise, pour une toile initialement estimée à un peu plus de 2 millions d’euros.

Second degré

En plein débat sur le Brexit, la fresque a été adjugée après 13 minutes “d’enchères disputées” “dix collectionneurs” ont fait s’envoler le prix, a indiqué Sotheby’s, cité par l’AFP, sans divulguer l’identité de l’acquéreur. “Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour mettre en vente ce tableau”, a estimé Alex Branczik, chef du département d’art contemporain Europe de Sotheby’s, qualifiant de “feuilleton quotidien” les scènes de ces derniers mois à la Chambre des communes du Royaume-Uni. Si cette oeuvre visionnaire souligne « la régression de la plus ancienne démocratie parlementaire du monde dans une attitude tribale et animale », son auteur ne s’est pas privé d’ironiser sur le sort qui lui a été réservé.

Lire aussi > La fresque anti-Brexit de Banksy a mystérieusement disparu (et les Anglais sont dépités)

Sur Instagram, le mystérieux street-artist s’est exprimé sur cette enchère record, non sans laisser deviner sa consternation. “Prix record pour une peinture de Banksy atteint ce soir. Dommage que je ne la possédais plus”, a écrit l’artiste en partageant une citation de Robert Hughes, écrivain et critique d’art australien. “L’art devrait nous faire sentir les choses de façon plus claire et plus intelligible. Il devrait nous donner des sensations cohérentes que nous n’aurions pas sinon. Mais le prix d’une œuvre d’art fait désormais partie de sa fonction, son nouveau travail consiste à être exposée sur un mur et à devenir de plus en plus chère. Au lieu d’être un patrimoine commun à l’humanité comme le sont les livres, l’art devient la propriété personnelle de celui qui peut se l’offrir. Imaginez que n’importe quel livre du monde vale un million de dollars. Imaginez l’effet catastrophique que cela aurait sur la culture”, traduit-on de cette citation.

 

View this post on Instagram

 

. Record price for a Banksy painting set at auction tonight. Shame I didn’t still own it.

A post shared by Banksy (@banksy) on

Obsession mercantile

Un message qui fait écho à celui du graffeur de Bristol, particulièrement critique sur le mode de fonctionnement actuel du marché de l’art. Plus tôt cette semaine et en guise de pied de nez à cette obsession mercantile, Banksy a ouvert une boutique éphémère à Croydon, au sud de Londres. L’objectif derrière ce magasin qui n’ouvrira jamais : protéger sa marque contre un éditeur de cartes de vœux. Une belle manière de rappeler son refus de la commercialisation de son travail. La vente des produits de sa boutique baptisée « Produit Intérieur Brut » ayant pour but de financer un canot de sauvetage pour migrants.

CIM Internet