Paris Match Belgique

Une crèche de Noël sous un trou d’obus, la nouvelle oeuvre choc de Banksy à Bethléem

banksy bethleem

La Nativité selon Banksy. | © Capture d'écran Instagram / @banksy.

Art et Scène

La Cicatrice de Bethléem est exposée depuis vendredi dans un hôtel de Bethléem, en Cisjordanie occupée.

À la veille de Noël, une nouvelle oeuvre de Banksy a été dévoilée. Il s’agit d’une crèche de Noël bien particulière. La réalisation de l’artiste représente la Nativité mais place cette scène devant des pans de murs dont l’un a été transpercé par une balle. On aperçoit des graffitis sur les murs en question (Paix, Love…).

Lire aussi > La fresque anti-Brexit de Banksy a mystérieusement disparu (et les Anglais sont dépités)

Cette dernière oeuvre de Banksy est exposée dans l’entrée de l’hôtel « Walled-Off » de Bethléem que l’artiste a ouvert en 2017 dans la ville palestinienne, et dont les chambres donnent sur le mur érigé par Israël en empiètant sur le territoire palestinien de Cisjordanie. La Cicatrice de Bethléem dénonce l’occupation israélienne de la Cisjordanie dans la ville qui symbolise la naissance du Jésus.

 

View this post on Instagram

 

. . Scar of Bethlehem. A modified nativity set for the @walledoffhotel

A post shared by Banksy (@banksy) on

La « cicatrice de la honte »

L’impact de l’obus sur le mur fait penser à une étoile au dessus de Marie, Joseph et Jésus, entourés d’une vache et d’un âne. Pour le directeur de l’hôtel Wissam Salsaa, La cicatrice de Bethléem symbolise une « cicatrice de la honte ».

Lire aussi > Le message piquant de Banksy après l’enchère ahurissante d’une de ses oeuvres

« Le mur symbolise la honte pour tous ceux qui soutiennent ce qu’il se passe sur notre terre, tous ceux qui soutiennent l’occupation illégale » par Israël de la Cisjordanie, depuis 1967.

CIM Internet