Paris Match Belgique

En France, les concerts debout sont désormais interdits … mais pas les meetings politiques

En France, les concerts debout sont désormais interdits ... mais pas les meetings politiques

Julien Doré, Hoshi et Eddy de Pretto. | © Belga Image

Art et Scène

Un traitement de faveur difficilement compréhensible pour les acteurs du secteur culturel.

 

Comme c’est déjà le cas en Belgique, le secteur de la culture est aussi victime des nouvelles mesures sanitaires en France. Lundi 27 décembre, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que les rassemblements étaient limités à 2 000 personnes maximum en intérieur (et 5 000 en extérieur), et que les concerts debout étaient tout bonnement interdits. Ces mesures seront d’application pour une durée d’au moins trois semaines.

De nouvelles restrictions qui ne passent pas pour de nombreux artistes. Car si les concerts debout sont interdits, ce n’est pas le cas des meetings politiques qui auront bien lieu. Le Premier ministre français a bien précisé lors de son allocution que les meetings de la campagne électorale (en vue de l’élection présidentielle d’avril 2022) ne seraient pas concernés par ces mesures, et qu’aucune jauge ne sera donc imposée. « Les règles constitutionnelles ne permettent pas de fixer des jauges aux réunions politiques », a précisé sur Twitter le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand.

Des artistes qui se reconvertissent en candidat

Sur les réseaux sociaux, plusieurs artistes actuellement en tournée (ou qui avaient une tournée annoncée pour 2022) préfèrent ironiser face à la situation pour ne pas sombrer dans le désespoir de devoir (encore) reporter des dates. Eddy de Pretto s’est ainsi déclaré candidat à l’élection présidentielle sur Twitter, présentant ses dates de tournée comme des meetings politiques.

Grand Corps Malade s’est lui aussi déclaré candidat, maintenant ainsi ses « meetings » comme Eddy de Pretto.

Julien Doré a également fait une petite « rectification » alors que sa tournée commence le 26 février 2022.

La chanteuse Hoshi a aussi trouvé la parade pour pouvoir maintenir ses concerts. Sur Twitter, elle a partagé un photo-montage où elle a mis sa tête à la place d’Emmanuel Macron sur le portrait officiel du président.

CIM Internet