Paris Match Belgique

« Poésie Masculine » : Une oeuvre immersive qui met l’homme en situation de harcèlement s’installe à Bruxelles

poésie masculine

Extrait de l'oeuvre immersive. | © Presse.

Art et Scène

Une oeuvre pas comme les autres vient de débarquer à Bruxelles. Une idée tellement originale que Yann Arthus-Bertrand a qualifié l’oeuvre d’ « idée de génie qui mêle art et problème sociétal ».

 

Une gigantesque et curieuse boîte noire s’est installée à Tour & Taxi. À l’intérieur, un couloir obscure de 8 mètres de long. Vous soulevez les rideaux pour y entrer. Il fait totalement sombre. Quand soudain des dizaines d’hommes apparaissent sur les écrans tout autour de vous, des voix vous accostent, vous « draguent », tentent d’imposer leur masculinité de tout leur poids sur vous. Débute ensuite un long chemin d’environ 5 minutes dans le quotidien d’une femme harcelée dans l’espace public. L’espace immersif dans lequel les visiteurs se retrouvent plongés oscillent entre images, mains et yeux d’hommes omniprésents et pesants et paroles insupportables.

Une installation artistique et sociétale qui dénonce le harcèlement de rue

Pour les femmes, c’est une sensation désagréable de déjà-vu, pour les hommes c’est très souvent une première. Et c’est tout l’objectif des créateurs de ce projet jamais-vu jusqu’ici. Nathalie Erin, Frédéric Durieu et Gilles De Boncourt ont décidé pendant la pandémie, lassés des expériences entendues par les femmes de leur entourage, qu’il fallait faire quelque chose pour changer la donne. Quelque chose pour lutter concrètement et efficacement à leur échelle d’artistes pour tenter de contrer le phénomène. S’il s’agit de responsabiliser les auteurs par une oeuvre immersive qui les plongent dans la déviance de leur propre comportement, tant mieux. Quant aux restes des hommes, c’est enfin l’occasion de tenter de comprendre concrètement ce qu’il se joue dans le harcèlement, eux qui n’y ont pour la grande majorité jamais été confrontés. Et peut-être enfin leur donner le courage de réagir et de se positionner avec vigueur. 

Quand les visiteurs sortent de la boîte, certains pleurent, certains sont choqués ou interloqués et certains reconnaissent même plusieurs de leurs comportements. Quoi qu’il en soit, une réflexion opère. La prochaine étape ? Accompagner cette expérience immersive de talks avec des psychologues et acteurs de terrain pour tâcher de comprendre et déconstruire ce phénomène, mais aussi agir. Les trois artistes à l’initiative de l’oeuvre pensent par exemple à distribuer de la documentation sur « la règle des 5D » qui donne 5 méthodes efficaces pour aider une victime de harcèlement.

Le projet est installé pour une phase de test pendant dix jours au sein de Tour & Taxis. L’installation sera ensuite accessible au public à condition que les financements soient suffisants à partir du 17 février prochain et ce pendant un mois. Cette étrange et gigantesque boîte sera installée dans le bâtiment de la nouvelle Gare Maritime. L’objectif futur ? Un voyage partout en Europe, avant de revenir chez nous à Bruxelles.

CIM Internet