Paris Match Belgique

Formé à l’école de la rue, un magicien belge sacré champion du monde [VIDÉO]

C'est graçe à un tour poétique et ingénieux que Laurent Piron a remporté le titre | © Belga

Art et Scène

Une petite boule de papier qui prend vie, virevolte et se laisse apprivoiser: c’est le tour plein de poésie qui a valu au Belge Laurent Piron de devenir champion du monde de magie fin juillet à Québec, un art appris dans la rue.


Le 30 juillet, en compétition avec une centaine de ses confrères, le créateur de « Paper Ball », un numéro de huit minutes, a remporté le 1er prix dans la catégorie magie générale et le grand prix de ce championnat du monde qui a lieu tous les trois ans, la récompense suprême. Un mois plus tard son agenda s’affole avec des invitations dans le monde entier grâce à ce numéro travaillé pendant plusieurs années par cet adepte de « La Magie nouvelle », qui se veut un conteur d’histoires et un créateur d’émotions. Loin des grandes illusions du show-biz.

« Beaucoup de vieux magiciens sont venus me voir après mon numéro pour me dire qu’ils étaient retombés en enfance et avaient oublié les techniques. C’est ce qu’on voulait avec cette boulette de papier. On s’en fiche du trucage, le but, c’est l’émotion magique » confie Laurent Piron, rencontré dans son atelier à Soumagne, près de Liège (est de la Belgique).

A son retour en Belgique, il découvre sur son téléphone un message de félicitations de la star de la magie mondiale, David Copperfield, l’Américain qui est passé à travers la Muraille de Chine et a fait disparaitre la Statue de la Liberté.

Avec AFP.

CIM Internet