Paris Match Belgique

« Je te promets » : un thriller au théâtre qui tient effectivement toutes ses promesses

Une pièce à découvrir jusqu'au 7 octobre prochain. | © DR

Art et Scène

C’est l’une des attractions théâtrales de la rentrée qui se joue jusqu’au 7 octobre au Vilar à Louvain-la-Neuve. « Je te promets », une pièce écrite par Matthieu Donck et mise en scène par Jasmina Douieb qui donne 105 minutes haletantes sur les planches.

 

Par L.Dp

« Rarement, j’ai connu de telles sensations au théâtre… J’étais à fond dedans ! » Ce constat dans la bouche d’une jeune fille, que nous avons entendu du coin de l’oreille, colle assez bien au sentiment global ressenti durant la première de cette nouvelle création proposée en Brabant wallon. Ce thriller vous tient haleine du début à la fin. Il faut d’emblée dire que Mathieu Donck est le scénariste et réalisateur de la série à succès de la Une La Trêve ! Il nous a donc déjà habitué à des situations oppressantes par le canal de la télévision.

De quoi parle la pièce ? Au cœur de la forêt dans nos Ardennes, un groupe de vieux amis se retrouve quelques jours dans la maison familiale de Karim (Serge Demoulin), une habitude. Mais cette fois, Hélène (France Bastoen) débarque avec son nouveau compagnon, Thierry (Jérémie Zagba). Sur le ton de l’humour, les présentations sont caustiques et Thierry, pris dans un tourbillon de blagues se sent bousculé par le groupe. Il songe à partir après une nuit quand on vient annoncer une macabre découverte. Le corps d’un migrant a été retrouvé tout près de la maison…

En toute honnêté, au départ, on se dit qu’une heure quarante cinq minutes de huis clos au théâtre, cela risque d’avoir quelques longueurs… Et c’est faux. En tous les cas : la mise en scène, le décor modulable et évolutif, l’usage de la vidéo, quelques effets, une musique qui dresse le poil et une interprétation parfaite rendent l’ensemble cohérent et prenant à chaque minute. On ne s’ennuie jamais.

Et c’est à toute une série de réflexions que nous convie l’auteur en même temps que se déroule face à nous un drame dans une ambiance de plus en plus délétère. Les amitiés exclusives, une certaine masculinité toxique, la loyauté absolue même lorsque la ligne rouge a été largement franchie, le racisme latent, les tromperies, la difficulté de se voir vieillir, la vulgarité, le simplisme, l’abus d’alcool… Bref, l’humanité qui n’est pas toujours belle à regarder mais qui est la nôtre.

Cette pièce est à conseiller à tous les publics et les adolescents ne seront pas en reste selon nous. Voilà en tout cas une excellente proposition pour les emmener vers un art vivant qui a grandement besoin des futures générations !

Studio 12
Accès via les esacliers Place Agora
1348 Louvain-la-Neuve
LeVilar.be
0800/25.325

 

 

CIM Internet