Paris Match Belgique

Des Blocs : Les barres d’immeubles de la Cité modèle font leur festival

Le collectif s'est invité tout, tout près des habitants de la Cité modèle. | © Des blocs

Scène

L’une des plus grandes cités de Bruxelles accueille ce week-end un festival pluridiscplinaire, qui clôture deux ans de travail artistique avec ses habitants.

 

C’est comme si les hautes barres de ciment frissonnaient éternellement dans l’air de l’automne, à quelques centaines de mètres du ring nord de Bruxelles. Au fil des années et lorsqu’on n’est qu’un visiteur de la Cité modèle, c’est ce qu’on retient d’elle : de la brique froide montée jusqu’au ciel et tenue à sa base par les gamins du quartiers, des chemins qui zigzagent entre les tours et plus loin, ce grand supermarché de « l’Arbre ballon » où, à l’époque, on pouvait encore croiser la chevelure frisée de Marouane Fellaini.

Mais ces tristes souvenirs d’un passage furtif à Laeken ne sont pas exactement la réalité des habitants de la Cité modèle. Alors bien sûr, de « modèle », elle en a surtout le nom, même si l’intention y était : son architecture moderniste empruntée à Le Corbusier – et pensée dans le cadre de l’Exposition universelle de 1958 – a pris un sacré coup de vieux et les barres de logements n’ont jamais vu pousser les infrastructures fonctionnelles qui devaient permettre d’y développer une vie de quartier riche, comme le voulait le projet original. La faute au manque de moyens de la ville, qui n’a ainsi bâti « que » l’une des plus importantes cités de Bruxelles. Malgré tout, ses habitants sont à l’origine d’un joli nombre d’associations qui ont fait du « vivre-ensemble » une mission cachée, au milieu des rencontres de femmes et des ateliers créatifs du quartier. C’est la vie, celle qu’on essaie d’occuper du mieux qu’on peut, avec les moyens qu’on a.

Des Blocs, mais pas seulement

Et la Cité modèle, avec son labyrinthe d’immeubles, ses plaines de jeux et ses occupants aux identités sociales variées, est un véritable de jeu. Un espace unique dont s’est emparé en octobre 2015 « Les Meutes ». Il y a deux ans déjà, les membres de ce collectif pluridisciplinaire se lançaient dans un vaste travail de terrain au cœur de la Cité, les habitants et leurs associations en ligne de mire pour entamer plusieurs projets artistiques.

©Des Blocs – Tout l’été, « Les meutes » ont proposé aux habitants du quartier un cycles de quatre ateliers : musique, cinéma, photo et théâtre.

Et l’apothéose de ces deux années de rencontres et de création a lieu ce samedi 30 septembre à l’occasion d’un festival joliment foutraque, comme ses lieux. Pluridisciplinaire, cette journée – gratuite – sautera de la musique à la photographie, de la vidéo au théâtre. Le programme est alléchant : un menu « six services » qui sert du classique au petit-déjeuner, du hip hop au gouter et du jazz au diner, et pour assurer la tambouille, Benjamin Glorieux, le groupe Nawaris, le beatmaker SHUNGU, AsideB, Dorian Baste ou encore Sysmo.

Lire aussi > Jeune photographie belge : les 10 talents d’aujourd’hui et de demain

Une tour et un chemin de traverse plus loin, le théâtre se donnera en spectacle pour le « jeune public » – avec « Ourson » de la Cie du Double Menton, par exemple – et pour leurs grands accompagnateurs avec, entre autres, « Métagore ». Les cages d’escaliers accueilleront quant à elles des photographes et leurs travaux, l’ancien parking des projections de courts et longs métrages et un appartement, une installation monumentale du bien nommé « Kool Kids Klub ».

©Kool Kids Klub – Un appartement entier comme toile, à découvrir samedi.

Mais les visiteurs auront aussi l’occasion de mettre la main à la brique avec notamment un atelier de céramique de Quartz, les impressions 3D de Leonar, ou encore une scène ouverte où l’on ira poser ses meilleurs mouvements en freestyle total. Thé à la menthe, barbecue et food trucks permettront de tisser un brin de lien avec des habitants drôlement doués pour le tricot social. « Alors, elle est pas belle, ma tour ? »

 

Des Blocs, samedi 30 septembre à la Cité modèle de Laeken, à partir de midi.

CIM Internet