Paris Match Belgique

Pourquoi "This is Us" est la série à regarder (et à aimer)

La famille Pearson au complet. | © Facebook @ThisIsUs

Séries télé

C'est l'une des séries les plus regardées aux États-Unis : chaque épisode bat des records d'audience. À cœur et à raison. This is Us, une dramédie à regarder absolument, accompagné de sa boîte de mouchoirs.

 

Au départ, une histoire assez évasive quand on lit le pitch de la série : "Il y a en moyenne à travers le monde 18 millions d'êtres humains qui partagent le même jour d'anniversaire. Mais il existe une famille, répartie entre New York et Los Angeles, dont quatre des membres sont nés le même jour". Car This is Us est avant tout une histoire de famille dont les trois enfants sont nés le même jour : Kate, Kevin et Randall. Et parmi les trois, l'un a été adopté. Dans le rôle du père Jack Pearson, on retrouve Milo Ventimiglia (Jess alias le bad boy dans Gilmore Girls) et Mandy Moore (Le Temps d'un Automne, Permis de mariage) dans celui de la mère Rebecca Pearson. Durant chaque épisode, on va en apprendre davantage sur cette famille traditionnelle, imparfaite et dysfonctionnelle, comme toutes les familles en somme, mais tellement attachante et belle même dans ses failles et secrets.

Lire aussi > The End of the F**king World : La fin du monde n'a jamais été aussi glauque et attachante

Après chaque épisode, on en ressort en colère, ému, bouleversé, heureux, perturbé, soulagé : on passe par toute une palette d'émotions sans jamais verser dans le pathos. La recette du succès de This is Us tient d'une part à ses acteurs qui jouent à la perfection et dont certains se sont révélés dans le petit écran comme Chrissy Metz, Justin Hartley et Sterling K. Brown - mais aussi à son scénario bien ficelé. « Je sais comment cela va se terminer, dans quelle direction va chaque saison » a déclaré le scénariste Dan Fogelman (Cars, Raiponce, Crazy Stupid Love) au site Deadline.

Aussi, chaque épisode est une immersion dans plusieurs époques. L'actrice Mandy Moore doit subir plus de trois heures de maquillage quotidien quand elle joue Rebecca jeune maman de 27 ans pour les nombreux flash-back, et Rebecca la grand-mère de 66 ans au présent. Car This is Us est aussi une série sur le temps qui passe et ses effets sur les personnages, aussi bien physiquement que psychologiquement.

Quand l'émotion fleurte avec la réflexion

Et non, This is Us n'est pas une énième série sur une famille « typique » américaine, au contraire, elle renouvelle le genre avec brio : exit le mélodrame saveur guimauve aux allures de sitcom. En racontant le quotidien de la famille Pearson, plusieurs thèmes sont abordés de manière juste, réaliste et sans tabou, et la série évite ainsi l'écueil d'être moralisatrice. Alcoolisme, obésité, racisme, deuil, toxicomanie, divorce, abandon, adoption, bisexualité... Chaque personnage doit faire face à ses problèmes, seul et/ou avec l'aide de ses proches. Et si à la fin de chaque épisode, on pleure -de tristesse mais de bonheur aussi car on éprouve beaucoup d'empathie pour eux-, on réfléchit également sur ces thèmes abordés. Sur fond d'une bande son nostalgique qui passe de Madonna à Sufjan Stevens en passant par Memphis Slim.

Il n'y a pas de secret, une série qui plaît est une série à succès. Sans grande surprise, This is Us a donc été nommée à plusieurs reprises aux Teen Choice Awards et aux Emmy Awards 2017. Sterling K. Brown (qui interprète Randall, le fils adopté des Pearson) a remporté l'Emmy Award du Meilleur acteur, devenant ainsi le premier acteur noir en 19 ans à remporter ce prix. Ce n'est donc pas un hasard si la saison 1 affichait déjà de fortes audiences, et que la saison 2 diffusée depuis le 26 septembre 2017 aux États-Unis ne cesse de progresser : plus de 12% par rapport à la saison 1. Avec son épisode 14 de la saison 2 diffusé juste après le Super Bowl 2018, This is Us est devenue la série la plus regardée sur la chaîne NBC : 27 millions de téléspectateurs. Cela n'était pas arrivé depuis le 6 mai 2004, date de diffusion du dernier épisode Friends (53 millions d'Américains) et Urgences (28,4 millions).

CIM Internet