Paris Match Belgique

Le vin inspiré de la série « The Handmaid’s Tale » fait polémique sur les réseaux sociaux

the handmaid's tale wine

Les internautes reprochent à la marque de vendre des produits sur le dos de la culture du viol représentée dans la série. | © Hulu, "The Handmaid's Tale".

Séries télé

L’entreprise qui a commercialisé ce breuvage à la gloire des héroïnes de la série s’est vite rétractée, après que Twitter se soit enflammé sur cette douteuse récupération.

Pour surfer sur le succès de la série The Handmaid’s Tale, des producteurs de vin ont eu la fausse bonne idée de commercialiser des bouteilles à l’effigie des personnages. Ainsi, pour « mettre en valeur les personnalités », l’entreprise Lot18 a choisi de proposer aux fans du programme une gamme de vin idéale « pour passer un bon moment devant les histoires de ces femmes à l’écran ».

Lire aussi > Dystopie : Pourquoi « un monde pire que le nôtre » nous fascine-t-il tant ?

Parmi les produits proposés, un vin rouge français renommé « Offred », du nom du personnage principal joué par Margareth Moss, est décrit comme un élixir « riche et complexe […] qui restera longtemps avec vous après avoir fini votre verre, une expérience puissante que vous n’oublierez jamais ». Un bordeaux blanc baptisé « Serena Joy », autre protagoniste de l’intrigue, se veut quant à lui être « sophistiqué, traditionnel et austère ».

© Lot18

La marque a depuis retiré ses produits de la vente

Créer une gamme de vin autour d’une série dans laquelle les femmes sont violées de façon rituelle et régulière est déjà, en soi, une opération marketing de très mauvais goût. Mais on plonge un peu plus dans le glauque en lisant ces descriptions.

Lire aussi > Des militantes protestent habillées comme les servantes de « The Handmaid’s Tale »

L’idée a bien sûr rapidement fait polémique sur les réseaux sociaux, poussant la marque à mettre fin à la commercialisation de ses nouveaux produits. Une journaliste du New York Times, Margaret Lyon, dénonce ce coup de communication sur son compte Twitter : « Pouvez-vous transformer le viol en coup marketing ? Bien sûr, pensez-vous ».

La rédactrice en chef d’un site consacré à la littérature, Jess Zimmerman, a choisi d’interpeller directement le diffuseur, Hulu, en lui proposant des alternatives un peu plus pertinentes, quitte à faire de l’argent sur l’oppression des femmes.

(« Hey @hulu j’ai de meilleures idées de merchandising ! La bombe lacrymo The Handmaid’s Tale. Le stérilet The Handmaid’s Tale. Une énorme donation au Réseau national des fonds pour l’avortement de la part de The Handmaid’s Tale. »)

CIM Internet