Paris Match Belgique

Black Mirror : la saison 4 sera moins sombre

L'épisode "San Junipero" de la saison 3 avait déjà donné une autre teinte à la série. | © Netflix

Séries télé

Toujours pas de date de sortie pour la saison 4 de Black Mirror, mais un peu plus d’informations quant à son contenu. Le créateur de la série la plus déprimante de la décennie explique pourquoi la prochaine saison sera moins sombre que les précédentes.

Puce incorporée pour revoir ses souvenirs à la demande, clône d’un compagnon défunt, réseau social qui attribue une note à chaque individu… Cela fait trois saisons et treize épisodes que Black Mirror reflète le pire de notre société et notre dépendance à la technologie. Née en 2011 sur Channel 4 et produite depuis 2016 par Netflix, la série britannique est l’une des plus sombres et déprimantes de la décennie. Mais serait-elle en train de changer ? Le créateur et scénariste de la série, Charlie Brooker, donne quelques informations sur la quatrième saison, qui n’a toujours pas de date de sortie. Au programme : thriller, romance et, à la surprise générale, comédie.

Ces révélations ont été faites lors d’une entrevue accordée à The Telegraph mais restent assez vagues. « Après avoir réalisé les deux premières saisons, nous avons réalisé que chaque épisode était dans un genre légèrement différent. Nous avons clairement abordé la saison de Netflix de la même façon. Dans la saison 4, il y aura des tons et des styles complètement différents ». Alors qu’un des six épisodes se tourne pour l’instant en Islande, un autre sera par exemple « ouvertement comique ». « Beaucoup plus comique que tout ce que nous avons fait jusqu’à présent », a annoncé Charlie Brooker avant de rajouter : « une histoire avec des éléments comiques clairs, mais aussi d’autres vraiment désagréables ». Après tout, Black Mirror ne serait pas Black Mirror sans son atmosphère pesante et tordue.

Les autres épisodes raconteront un crime, une romance mais aussi une relation mère-fille, épisode réalisé par Jodie Foster. « Celui-ci aura plus un ton indé, un drame indépendant ». L’actrice est déjà passée derrière la caméra pour des épisodes d’Orange is The New Black ainsi que House of Cards, deux autres séries produites par Netflix.

San Junipero a donné le ton

Attention spoiler, le quatrième épisode de la dernière saison est l’un des meilleurs épisodes de la série. Pourtant, le créateur et scénariste n’était pas confiant lors de l’écriture de « San Junipero ». « J’étais inquiet parce que je n’avais jamais vraiment écrit de romance. (…) J’écrivais aussi sur deux femmes qui s’aiment, et ça m’inquiétait parce que… je n’en suis pas une ». Le succès de cet épisode peut notamment être expliqué par l’agréable surprise qu’il contient : une histoire d’amour avec une fin heureuse et optimiste. Ces adjectifs n’ont jamais été utilisés pour qualifier cette série où la noirceur et le cynisme sont omniprésents. « Je pense qu’à un certain moment, il y a une limite supportable à la quantité d’obscurité nihiliste constante (…) Les gens apprécient peut-être des choses qui ne sont pas si inlassablement horribles ».

CIM Internet