Paris Match Belgique

Malgré la polémique et les critiques, Insatiable aura une saison 2

Insatiable

Debby Ryan joue le rôle de Patty, une étudiante obèse qui devient du jour au lendemain la belle mine populaire... qui veut se venger. | © Netflix

Séries télé

Après le bad buzz de sa bande-annonce, Netflix annonce que la série Insatiable, accusée de grossophobie et démontée par la critique, aura quand même droit à une deuxième saison.

À ne plus rien y comprendre ! Alors que les annulations de ses propres séries s’enchaînent, même pour celles qui ont connu un franc succès comme Sense8 et The Get Down, Netflix opte parfois pour un renouvellement incompréhensible : celui de séries démontées par la critique. C’est le cas notamment de Insatiable. Avant même sa sortie, la « comédie teenage » avait déjà été vivement critiquée par les internautes. Il faut dire qu’en 2018, le scénario cliché de la « ronde impopulaire », qui devient du jour au lendemain la bombe du lycée, ne passe plus.

Dans la bande-annonce diffusée le 19 juillet, on pouvait déjà comprendre que la série allait raconter la vie de Patty, une étudiante en surpoids qui subit quotidiennement les insultes et moqueries de ses camarades. Mais un événement vient bouleverser sa triste vie, représentée par des samedis soirs dans son canapé en mangeant de la glace – un autre cliché problématique – : un SDF la frappe au visage et lui brise la mâchoire, ce qui l’empêche de se nourrir correctement durant tout l’été. De retour à l’école, c’est une « Fatty Patty » métamorphosée qui décide d’utiliser son nouveau corps pour prendre sa revanche. En plus d’encourager, sans le vouloir, les troubles alimentaires et de stigmatiser encore davantage des personnes déjà marginalisées, le trailer de Insatiable a été pointé du doigt pour son apologie de la grossophobie, sa banalisation du bullying et son incitation à la vengeance.

Lire aussi > « Insatiable » : La nouvelle série Netflix (déjà) accusée de grossophobie

Démontée par la critique

Après sa diffusion le 10 août dernier, les critiques ont recommencé de plus belle. Même si les acteurs de la série, dont Alyssa Milano, ont conseillé de ne pas regarder la série au premier degré, les commentaires sont plutôt acerbes. Pour Vanity Fair« Insatiable est une tentative extrêmement pauvre de traiter de sujets sociaux importants, épineux, endémiques ». Du côté de Daily Beast, même son de cloche : « c’est l’exemple terrible d’un projet qui part sur de très belles intentions mais dont le résultat est affreux. C’est une satire absolument inélégante qui échoue à faire passer le message progressiste qu’elle défend sur l’image du corps et du poids« . Plus dur encore, Hollywood Reporter déplore « un humour au ras des pâquerettes, avec des blagues de cul et des blagues gay lamentables, ou des blagues sur le physique de grande classe ». 

En France, la presse dézingue, elle aussi, la série américaine. Pour Télérama, Insatiable est « une série de Netflix si mauvaise qu’elle ne mérite même pas une polémique ». Konbini la compare à un accident de voiture : « c’est un carnage, mais on ne peut pas s’empêcher de regarder. Pour mieux être consterné ». 

Lire aussi > Magie, foot et jeux : Netflix annonce de nouveaux programmes inédits

De nombreux spectacteurs ont dû se jeter sur Netflix pour vérifier si, oui ou non, la série valait cette polémique, et certains l’ont plutôt apprécié. Sur Rotten Tomatoes, les critiques lui donnent la pauvre note de 11%, alors que les spectacteurs eux lui attribuent un joli 83 %. Voilà pourquoi le géant du streaming a voulu certainement renouveller la série pour une saison 2. Et après la sortie de cette dernière, ils seront encore nombreux, spectacteurs conquis ou non, à la regarder pour voir comment Insatiable aura réagi à cette polémique.

CIM Internet