Paris Match Belgique

The Pier, le nouveau thriller émotionnel des créateurs de La Casa de Papel

The Pier | © Netflix

Séries télé

Après la série-phénomène La Casa de Papel, plus gros succès non anglophone sur Netflix, les Espagnols Alex Pina et Esther Martinez se sont lancés dans un « thriller émotionnel » au style très différent, The Pier, présenté ce mardi au Mipcom de Cannes.

« Après La Casa de Papel, qui était une série complexe, tournée en intérieur avec ce sentiment très claustrophobique, j’ai décidé de faire quelque chose de très différent, de plus simple, avec des sentiments et de l’émotion, et aussi avec beaucoup de scènes en extérieur », explique Alex Pina. « C’était très difficile de faire une histoire sans s’appuyer sur de l’action et des armes, où ce sont les relations entre les personnages qui sont les armes », abonde Esther Martinez, soulignant qu’il y a des similarités entre les deux séries, notamment « sur les ambiguïtés morales des personnages ».

C’est aussi un voyage émotionnel pour des personnages qui ne sont plus des jeunes, mais des adultes qui ont déjà construit leur identité, ce qui n’est pas si courant.

« L’Espagne prend un chemin différent pour raconter des histoires »

Tourné en Espagne, à Valence et dans le parc national d’Albufera, The Pier (« La Jetée » en français) raconte l’histoire d’une femme qui enquête sur le suicide de son mari et découvre qu’il menait une double vie. Les fans de La Casa de Papel, dont la troisième saison sera tournée dans deux semaines, retrouveront dans The Pier l’acteur Alvaro Morte (alias « Il Professore »), rôle principal aux côtés des actrices Veronica Sanchez et Irene Arcos. « Les personnages (de The Pier et La Casa de Papel) n’ont rien à voir entre eux, même s’ils cachent tous les deux des choses », estime Alvaro Morte. « Avec Alex Pina, on ne sait jamais ce qui va arriver dans le script, on saute dans le vide, il faut surfer sur la vague qu’il met sous nos pieds », confie l’acteur.

Lire aussi > Après La Casa de Papel, le créateur et scénariste Alex Pina s’attaque aux sombres coulisses d’Ibiza

Composée de deux saisons de huit épisodes, cette création originale de la chaîne espagnole Movistar+ devrait être diffusée en 2019 en Espagne. Elle a été achetée par la chaîne française TF1. Christian Gockel, responsable des opérations internationales chez le distributeur Beta Film, a toutefois indiqué que le contrat avec TF1 n’excluait pas un accord avec Netflix. Selon lui, la série a suscité « un très fort intérêt à l’international ».

Lire aussi > Après La Casa de Papel, Netflix dévoile sa nouvelle série espagnole, Elite

Le succès de La Casa de Papel, qui a été certains jours la série la plus regardée de la plateforme Netflix aux États-Unis, a poussé le géant américain à ouvrir son premier studio de production européen à Madrid cet été. Netflix a également signé un accord d’exclusivité avec Alex Pina pour développer de nouvelles séries. « L’Espagne prend un chemin différent pour raconter des histoires. C’est ce qu’il faut faire aujourd’hui en fiction car les téléspectateurs sont exigeants », estime le créateur.

 

Avec Belga

CIM Internet