Paris Match Belgique

Plagiat : Quand les satanistes s’attaquent au Sabrina de Netflix

sabrina netflix satanistes temple satanique

Kiernan Shipka dans le rôle de Sabrina. | © Netflix, "Les Nouvelles Aventures de Sabrina".

Séries télé

Une statue du Malin, copie conforme d’une statue existente de l’organisation du « Temple Satanique », est au centre du problème.

Disponible depuis le 26 octobre sur la plateforme Netflix, Les Nouvelles Aventures de Sabrina, libre adaptation de la célèbre sitcom du début des années 2000, est LA série parfaite pour cette période d’Halloween. Elle doit à coup sûr battre des records et envoûter les esprits de nombreux « binge-watcher » en mal de sensations fortes. Oui mais voilà, rien n’est jamais parfait au royaume de Netflix et une nouvelle polémique pointe le bout de son nez, comme nous l’apprend The Wrap.

Copie conforme

Dimanche dernier, l’un des fondateurs de l’organisation politico-religieuse du « Temple Satanique« , Lucien Greaves, a posté un tweet annonçant son intention d’entamer des poursuites judiciaires contre la production de la série. Il accuse la série de s’être approprié la statue de Baphomet, dont il détient vraisemblablement les droits, et d’en avoir fait un usage détourné et préjudiciable. La sculpture démoniaque de ce démon à tête de chèvre est en effet étrangement similaire au monument représentant Baphomet, idole mystérieuse que les chevaliers de l’ordre du Temple vénèrent.


Lucien Greaves va plus (trop ?) loin et explique être « étonné que quiconque ne comprenne pas pourquoi nous pourrions demander réparation à Sabrina pour l’utilisation de notre monument. Seraient-ils aussi compréhensifs si une série de fiction utilisait une vraie mosquée comme QG d’une cellule terroriste ? »


« On dirait un fac-similé réalisé avec des effets spéciaux, ajoute-t-il auprès de SFGateJe ne sais pas combien d’heures de travail ça a demandé, mais je refuse de voir notre monument utilisé de cette façon à perpétuité ». Associée à un culte cannibale dans la série, la statue érigée à Detroit en 2015 n’a pas du tout la même signification pour les adeptes du Temple Satanique.

Lire aussi > Les nouvelles aventures de Sabrina : les raisons de se laisser ensorceler

Coup de pub pour le « Temple » ou bataille judiciaire en vue ?

CIM Internet