Paris Match Belgique

Dans la guerre des films et séries en streaming, Youtube veut passer au gratuit

Le film Bodied, produit par le rappeur américain Eminem, ne sort que sur YouTube Premium. | © YouTube

Séries télé

Une annonce passée un peu inaperçue mais qui pourrait avoir un certain impact dans la bataille de l’audience que se livrent les géants du secteur …

 

L’agence de presse britannique Reuters l’a annoncé hier dans une dépêche. Le mastodonte de la vidéo en ligne, Youtube, a dans ses cartons l’idée d’ouvrir ses contenus originaux (Youtube Originals) à tous les internautes dès 2020. Tout en maintenant son offre Premium payante, Youtube semble poursuivre deux buts: grandir encore et séduire les annonceurs.

Youtube Premium disponible seulement dans une petite trentaine de pays, dont la Belgique, offre des programmes originaux (séries, films, documentaires) sans présence de publicité ainsi que l’accès à Youtube Music. L’offre est à prendre pour quelques 12 euros mensuels.  En passant par un glissement vers un modèle gratuit rapidement après la mise en ligne des contenus, la primeur resterait au bénéfice des abonnés sur toute une série de productions, Youtube entend s’étendre aussi à l’international.

Lire aussi > Quand l’autoplay de Youtube convainc les internautes que la Terre est plate

Bien entendu, cette offre gratuite sera accompagnée d’une grande présence de pubs, il ne faut pas exagérer non plus… Le modèle n’est pas neuf. Vous ne voulez pas de pub qui entrecoupent votre visionnage ? Alors vous payez !

Un flop le YouTube Premium ?

Ets-ce le signe d’un lancement compliqué et de premières années de YouTube Premium décevantes ? Il est difficle d’y répondre car la plateforme n’a jamais pris la peine de communiquer des chiffres depuis 2015. Dans sa réaction officielle, Youtube ne semble par pour autant faire son deuil de son offre aux (futurs) abonnés.  » Nous sommes persuadés que pouvoir écouter un large catalogue de musique hors connexion et de pouvoir profiter des créations de YouTube Originals sans publicité continuera à attirer les gens… », réagit la firme californienne.

 » Cette prochaine phase de notre stratégie relative aux contenus originaux élargira le public de YouTube Original et fournira aux annonceurs un contenu incroyable qui atteindra la génération YouTube «  explique encore un responsable de la firme sur le site américain Variety.

En 2018, YouTube a investit dans une centaine de productions propres mais dont la diffusion est limitée à une trentaine de pays. On assiste donc à un réel changement de stratégie dans un marché en pleine mutation et en pleine effervescence. Un marché archi dominé par Netflix pour l’instant. Mais, ce serait un peu vite oublier l’appétit d’Amazon, d’Apple, de Disney en la matière. Et les agrégateurs de contenus, comme Proximus chez nous, pourraient aussi avoir un certain rôle à jouer dans cette bataille du divertissement.

2019 et 2020 risquent d’être des années très chaudes et très intéressantes dans le monde du streaming…

CIM Internet