Et si Breaking Bad avait été un film ?

Et si Breaking Bad avait été un film ?

"Un Breaking Bad alternatif, à regarder d'un œil neuf". | © AMC

Séries télé

Deux jeunes réalisateurs français ont remonté les cinq saisons de la série devenue culte pour en faire un film de deux heures. Passionnés, vous dites ?

La série Breaking Bad a beau être finie depuis trois ans et demi, elle continue à susciter de l’engouement, de la passion même pour certains. Comme Lucas Stoll et Gaylor Morestin. Ces deux réalisateurs français ont transformé la série qui a vu naitre Heisenberg en un film de deux heures. « On s’est dit un soir : ce serait bien de voir à quoi ressemblerait une série si elle devenait un film. Comme on est tous les deux des grands fans de Breaking Bad, on a choisi cette série », explique Lucas Stoll.

Lire aussi : L’acteur Bryan Cranston produira une série hommage à Philip K. Dick

Pour ce faire, les deux cinéphiles ont regardé à nouveau l’intégralité de la série, soit 5 saisons, 62 épisodes de 50 minutes chacun, mais cette fois-ci carnet et crayons à la main. « On annotait tout, et à chaque fin de saison on dérushait ». Un travail qui leur a pris plus de deux ans pendant lesquelles ils ont assemblé certaines scènes de la série de façon à recréer une vraie narration. Les auteurs précisent qu’« il n’est donc pas question ici de fan-film, qui regrouperait les meilleurs moments de la série, mais bien de création d’une histoire pour servir au mieux les contraintes qu’implique un long-métrage ». Des sacrifices ont dû être faits : « On a essayé de faire la version la plus cohérente et fidèle possible. On a pris le parti de centrer l’histoire sur Walter pour rentrer dans la contrainte du long métrage. Du coup Jesse passe au second plan, mais on était obligés ».

« Un Breaking Bad alternatif, à regarder d’un œil neuf » et qui tient debout. Un conseil, ne tardez pas à le regarder puisque la vidéo a déjà été supprimée de la plateforme Vimeo sur une demande de Sony mais reste, pour l’instant, toujours accessible en visionnage.

Mots-clés:
film breaking bad
CIM Internet