Un acteur de « Bandersnatch » quitte Twitter pour sa « santé mentale »

bandersnatch

Will Poulter, dans Bandersnatch. | © Netflix

Séries télé

Une semaine après la mise en ligne de l’épisode interactif de Black Mirror, Will Poulter, qui incarne le game designer fou Colin Ritman, a décidé de prendre un peu de recul.

« Après mes récentes expériences, je choisis de prendre du recul par rapport à Twitter », commence Will Poulter qui interprète Colin Ritman dans « Bandersnatch », avant de remercier toutes les personnes qui ont regardé cet épisode interactif de Black Mirror et « leurs réponses (quelles qu’elles soient) ». Le jeune comédien britannique, aperçu au cinéma dans Le Monde de Narnia, We’re The Millers, Le Labyrinthe ou encore The Revenant, a tenu à expliquer les raisons de son retrait dans un long message.

Lire aussi > Black Mirror Bandersnatch : Tous les chemins à explorer et les bonus cachés

« Comme nous le savons tous, il y a un équilibre à trouver dans notre implication sur les réseaux sociaux. Il y a les aspects positifs qui sont appréciables et les inévitables aspects négatifs qu’il est préférable d’éviter. Je lutte depuis longtemps pour trouver cet équilibre et, dans l’intérêt de ma santé mentale, je pense que le moment est venu de changer mon rapport avec les réseaux sociaux », écrit Will Poulter. Selon la BBC, après la diffusion de l’épisode tant attendu de Black Mirror sur Netflix, le 28 décembre, certains internautes ont publié des commentaires à propos de l’apparence de l’acteur de 26 ans, la jugeant « moche ».

L’interprète du game designer continuera à utiliser ses comptes Twitter et Instagram pour mettre en avant différentes associations caritatives et défendre certaines causes comme la lutte contre le harcèlement scolaire. « J’espère que cette décision de réduire mon expression personnelle et d’accroître mon implication pour résoudre de véritables problèmes donnera de meilleurs résultats pour nous tous », poursuit-il avant de conclure en faisant un clin d’oeil à Bandersnatch : « Ce n’est pas la fin. Considérez cela comme un chemin alternatif ».

CIM Internet