Paris Match Belgique

Sophie Turner révèle que Kit Harington est trois fois mieux payé qu’elle dans « Game of Thrones »

sophie turner

L'actrice | © CHRIS DELMAS / AFP.

Séries télé
Alors que la saison 8 de Game of Thrones arrive à grands pas, l’interprète de Sansa Stark assure être moins bien payée que son Jon Snow de collègue Kit Harington.

Les inégalités salariales entre femmes et hommes sont une dure réalité qui periste malgré les signaux alarmants. Et l’industrie du divertissement n’échappe maheureusement pas à cette triste règle. Ainsi la star de Game of Thrones, Sophie Turner, a révélé à Harper’s Bazaar que son confrère Kit Harington était payée « trois fois plus » qu’elle – en ne précisant pas pour quelle saison. Celle qui incarne à l’écran Sansa Stark avoue en effet gagner 184 000 euros chaque semaine (c’est déjà pas mal), quand l’interprète de Jon Snow touche, lui, 624 000 euros.

Lire aussi > La mesure des producteurs de Game of Thrones pour éviter les fuites

Pas choquant pour l’actrice

Pour autant, l’actrice de 23 ans ne s’insurge pas non plus. Elle considère que le rôle de Kit Harington occupe une place plus centrale dans la série que le sien. « Kit a eu plus d’argent que moi, mais son scénario est plus grand », précise-t-elle. « Et pour la dernière saison, il a eu quelque chose de fou comme 70 tournages nocturnes. Tandis que moi, je n’en ai pas eu beaucoup. » Toujours est-il que la fin de Game of Thrones, dont la dernière saison sera diffusée dès le mois d’avril, sonnera comme « une ‘mort’ dans sa famille ». « Je perds le personnage que j’ai joué durant si longtemps », s’attriste la jeune femme.

sophie turner
© Harper’s Bazaar.

Au fil de sa carrière, Sophie Turner confie par ailleurs s’être déjà sentie mal à l’aise à cause de comportements inappropriés de certaines personnes du secteur. « J’ai eu des moments où je me disais avec le recul : ‘Ce n’est pas une chose à faire à quelqu’un’. Mais je n’ai jamais eu d’expériences aussi terribles que celles rapportées dans l’affaire Weinstein. »

La jeune Britannique, qui fréquente les plateaux de cinéma depuis son adolescence, s’épanche ensuite sur ses fragilités. « Tout le monde peut voir à quoi je ressemble vraiment dans Game of Thrones. J’ai un gros nez, de minuscules yeux et un double menton. Et ça me va. J’apprends à aimer mon nez ‘bossu’ », assure-t-elle. Avant d’évoquer son mariage à venir avec le chanteur Joe Jonas : « Nous essayons de le garder le plus discret possible afin que ce soit plus intime ». Une chose est certaine : Sophie Turner est convaincue d’avoir trouvé la perle rare. « C’est la personne la plus amusante, la plus énergique et la plus positive que j’ai jamais vue. Je suis pessimiste, alors ça créé un équilibre. »

Lire aussi > Cate Blanchett, Ashley Judd, Natalie Portman et Meryl Streep disent « C’est fini »

L’inégalité salariale, ce problème (trop) récurrent

L’inégalités de salaires femmes-hommes à Hollywood, et dans l’industrie du divertissement, est un thème qui revient régulièrement en haut des titres. À juste cause. En juillet dernier, c’était Michelle Williams qui était montée au créneau, expliquant avoir touché moins de 1000 dollars pour le film All the money in the world, alors que son collègue Mark Whalberg avait lui empoché la modique somme de 1,5 millions de dollars. Très classe, celui-ci avait, après la polémique, reversé son cachet à Time’s up. Un peu plus tôt, en mars 2018 cette fois, c’était au tour de Claire Foy, l’interprète de la reine Elizabeth dans la série The Crown, de pointer du doigt l’écart de rémunération entre elle et l’acteur Matt Smith, interprète qu

ant à lui du prince Philip. Netflix avait alors promis de rectifier le tir en dédommageant l’actrice. « Regardez vos quotas. Demandez combien les femmes sont payées et dites : ‘si elle n’est pas payée comme les hommes, je ne le fais pas’ », avait prévenu l’acteur Benedict Cumberbatch entretemps. Il n’a visiblement pas été entendu.

En avril 2018, Casey Bloys, le directeur des programmes, assurait au Hollywood Reporter faire de l’égalité salariale une réalité. « Nous avons pris nos shows un par un, et nous avons regardé si des inégalités salariales existaient entre hommes et femmes. S’il y en avait, nous les avons immédiatement corrigées », avançait-il. Alors, comment expliquer que Kit Harington soit payé trois fois plus que Sophie Turner ? « Lorsque vous créez un programme, personne n’a le même niveau d’expérience, certains ont remporté des prix ou des distinctions. Mais quand vous lancez une saison 2 ou 3 parce que la série est un succès, il est beaucoup plus difficile de justifier des écarts de salaires », rappelait Casey Bloys. De belles paroles qui ne sont toujours pas devenues une réalité.

CIM Internet