Game of Thrones : Les cinq fins possibles

Game of Thrones : Les cinq fins possibles

game of thrones

Daenerys Targaryen et Jon Snow. | © HBO.

Séries télé

Cette nuit a été diffusé sur HBO le premier épisode de la huitième et dernière saison de Game of Thrones et tous les scénarii sont envisageables. Attention, spoilers.

 

Jamais une série n’a suscité autant de débats. Jamais une œuvre littéraire puis télévisuelle n’a engendré autant de théories sur sa fin. Le romancier George R.R Martin n’ayant pas achevé sa saga à temps, c’est HBO qui aura la primeur de la conclusion, que l’on imagine sanglante. Voici cinq fins parmi les mille possibles, de la plus heureuse à la plus dramatique (ce qui suit peut donner des informations sur les saisons précédentes).

La fin heureuse : Le mariage de Jon Snow et Daenerys Targaryen et leur enfant sur le trône

Avouons-le tout de suite : on serait presque déçu que ce soit si « évident ». Au fil des saisons, Jon Snow et Daenerys Targaryen sont apparus comme les héros de la saga. Ils sont beaux, ils sont jeunes mais … en partie du même sang. Alors si jamais un enfant nait de leur union, on ne peut s’empêcher de penser que cela terminera mal. Pour lui, comme pour eux … À moins qu’ils décident de mettre en place une démocratie pour donner le pouvoir à un homme (Varys ?) ou à une femme (Sansa ?) élus par le peuple.

Lire aussi > Quand et comment regarder Game of Thrones (dans les meilleures conditions)

La fin Lannister : L’enfant de Cersei et Jaime sur le trône avec Tyrion à ses côtés

Les « méchants » des premières saisons sont progressivement devenus des anti-héros attachants si bien qu’une fin « positive » peut leur être accordée (alors que l’on pense sincèrement qu’ils vont finir dans le ventre ou sous les flammes du dragon de glace). À la fin de la saison 7, Cersei était enceinte de Jaime et Tyrion idéalement placé aux côtés de Jon Snow et Daenerys Targaryen pour tuer leur possible enfant au moment opportun – et épouser à nouveau Sansa, pourquoi pas … Ce serait une belle leçon historique adressée au public par George R.R Martin : les méchants gagnent parfois …

La fin douce-amère : l’enfant de Jon Snow et Daenerys Targaryen avec Tyrion à ses côtés

George R.R Martin avait qualifié de « douce-amère » la fin qu’il envisageait à ses romans. Tentons d’imaginer cette dernière : une grande bataille finale qui oblige Jon Snow à sacrifier sa vie, un accouchement difficile qui ôte la vie à Daenerys Targaryen et Tyrion qui, par fidélité à la Khaleesi, apprend la dureté de la vie au nouveau-né prédestiné à devenir roi. À nos yeux, la fin la plus plausible.

Lire aussi > Game of Thrones : L’appli diabolique pour spoiler ton ennemi (et comment l’éviter)

La fin féministe : Sansa Stark sur le trône avec Aria en main du roi

S’il y a bien quelque chose que Game of Thrones a imposées, ce sont des héroïnes badass qui ne s’en laissent pas compter par les hommes. Alors si, aujourd’hui, habitude machiste oblige, les bookmakers parient sur Jon Snow ou Bran Stark pour occuper le trône à la fin de la sage, imaginons une fin plus féministe, avec les hommes morts au combat et le trône occupé par Sansa, avec Aria à ses côtés en main du roi. Peut-être pour une régence, le temps que l’enfant de Jon Snow et Daenerys Targaryen soit en âge de régner ?

La fin apocalyptique : les Marcheurs blancs écrasent les hommes divisés

George R.R Martin a validé la métaphore : la menace des Marcheurs blancs c’est bien le réchauffement climatique dont les hommes sous-estiment les conséquences dramatiques. Alors on peut envisager une fin d’une noirceur absolue ; les Lannister trahissent une nouvelle fois les Stark avec Tyrion en assassin, les Stark se déchirent entre bâtard et bien nés et Daenerys Targaryen devient aussi folle que son père, le roi-fou. Et les Marcheurs blancs détruisent tout sur leur passage, soumettant les hommes à l’esclavage.

CIM Internet