Game of Thones : La quantité dégringolante des dialogues au fil des saisons

Game of Thones : La quantité dégringolante des dialogues au fil des saisons

game of thrones

Bran Stark, le roi le plus silencieux de la série. | © HBO

Séries télé

Sur Twitter, une internaute a peut-être pointé du doigt la raison pour laquelle l’ultime saison semblait si différente, pour ne pas dire décevante.

Ce n’est plus un secret. La fin de Game of Thrones a laissé un goût amer à bon nombre de spectateurs. À tel point que plus de 1,5 million de fans ont signé une pétition exigeant un remake de la dernière saison avec des « scénaristes compétents ». Pour comprendre les raisons derrière une huitième et ultime saison aussi décevante, certains se tournent vers les multiples raccourcis et incohérences qui font que certaines scènes-clé, comme Daenerys devenant la Mad Queen qu’elle évitait pourtant coûte que coûte, ont été mal-amenées. D’autres visent la qualité des dialogues, dignes à certains moments d’un scénario des Feux de l’Amour.

Lire aussi > George R.R. Martin pourrait écrire une fin totalement différente de la série Game of Thrones

Sur Twitter, la journaliste de Vanity Fair Joanna Robinson a partagé un graphique qui retrace le nombre de mots par minute pour chaque épisode, de la première à la dernière saison de Game of Thrones. Basé sur les données de opensubtitles, un site de téléchargement des sous-titres, il permet d’observer la déclinaison flagrante des dialogues au fil des saisons. Alors que les premiers épisodes contiennent entre 45 et 70 mots par minute, l’épisode « The Long Night », troisième de la huitième saison, dégringole à une moyenne de 15 mots. Rien d’étonnant lorsque l’on sait que l’épisode contient la bataille la plus longue (et la plus chère) de toute la série.

« Vous n’avez pas vraiment besoin de voir ce joli graphique si vous avez regardé les scripts eux-mêmes, la différence est stupéfiante », souligne Joanna Robinson. C’est vrai que le scénario de Jon Snow aurait pu être résumé en deux phrases durant cette huitième saison : « You’re/she is my queen » (Tu es/elle est ma reine) et « I don’t want it » (Je ne le veux pas, à propos du Trône de Fer).

Bine sûr, la quantité de dialogues ne dit rien de la qualité d’une série. Mais ce graphique met en lumière le fait que la tendance à la baisse saison par saison montre le changement radical de la narration. Lorsqu’ils travaillaient aux côtés de George R. R. Martin, les créateurs Benioff et Weiss n’ont pas hésité à reprendre mot pour mot les dialogues de ses livres. Sans inspiration, le duo a préféré miser sur l’aspect visuel (et la musique qui fut excellente du début à la fin).

 

 

CIM Internet