Paris Match Belgique

Il n’y aura pas de mystérieuse Gossip Girl dans le reboot de la série

Gossip Girl

Gossip Girl sans Gossip Girl. | © The CW

Séries télé

Une nouvelle qui risque de surprendre les fans de la première heure. 

On ne l’avait pas vu venir. Pour le reboot de Gossip Girl, les créateurs bousculent complètement le synopsis original. Huit ans après l’arrêt de la série, la jeunesse dorée de l’Upper East Side est de retour, mais l’identité de la blogueuse qui dévoilera les péripéties amoureuses et nombreuses trahisons de ce nouveau groupe ne sera pas un mystère. En réalité, elle ne sera même pas un personnage individuel.

Au magazine E! News, le showrunner Josh Schwartz, qui reprend sa casquette pour le reboot, a expliqué que tout le monde sera Gossip Girl. « Nous n’avons pas vraiment l’impression qu’un groupe d’adultes contrôlé par Gossip Girl aurait beaucoup de sens. Nous avons donc pensé qu’il serait intéressant que nous soyons tous Gossip Girl, à notre manière, que nous exploitions notre propre état de surveillance des médias sociaux, tout en mettant en avant la façon dont ça a évolué. Le tout par le biais d’une nouvelle génération de lycéens », explique-t-il. Une nouvelle qui risque de surprendre les fans de la première heure.

Lire aussi > Tout ce que l’on sait déjà sur le reboot de Gossip Girl

Le retour de Kirsten Bell pour lancer son mythique « You know you love me. XOXO, Gossip Girl » semble donc compromis. Mais l’initiative des scénaristes est compréhensible. Exposant l’impact des réseaux sociaux en 2019 et une nouvelle élite new-yorkaise, leur reboot ne pouvait pas reprendre la même formule qu’en 2007.

Le retour de B et S ?

Blair Waldorf, Serena Van Der Woodsen, Chuck Bass et toute la clique qui nous a fait tant rêver dans les années 2000 pourraient ne pas revenir dans ce reboot. Josh Scwhartz ne ferme pas la porte à l’ancien casting, il note tout de même que leurs personnages pourraient faire leur retour « s’ils veulent être impliqués d’une manière ou d’une autre ». « Ils ont joué ces personnages pendant six ans », rappelle le créateur. « S’ils pensent que c’est suffisant, nous voulions respecter cela, mais évidemment, s’ils souhaitent à tout moment revenir… ce serait un plaisir de les revoir. » Croisons les doigts.

CIM Internet