Paris Match Belgique

Bientôt une mini-série sur Donald Trump et James Comey

trump

Donald Trump. | © Andrew CABALLERO-REYNOLDS / AFP

Séries télé

Et les acteurs sont déjà connus.

Donald Trump n’a pas encore commenté la nouvelle sur Twitter, mais c’est officiel : CBS prépare une mini-série inspirée du livre de l’ancien directeur du FBI, James Comey, limogé par le président américain en mai 2017, alors qu’il dirigeait l’enquête sur une potentielle ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016. Un an après son renvoi, James Comey réglait ses comptes dans un livre assassin Mensonges et Vérités, l’un des premiers à exposer de l’intérieur le fonctionnement de l’administration Trump. L’homme de 58 y décrivait un président américain qui ne « recule jamais pour éviter de faire souffrir quelqu’un d’autre », « moralement inapte » à diriger les États-Unis, comparant notamment ses méthodes à celles d’un « chef mafieux ».

Lire aussi > James Comey : « Trump revient sans cesse sur l’histoire du chantage sexuel. C’est étrange »

Ce livre, vendu à plus d’un million d’exemplaires aux États-Unis, sera au coeur d’une mini-série de quatre heures. Si la date de diffusion n’est pas encore connue, le groupe CBS a déjà dévoilé les acteurs qui interpréteront Jame Comey et Donald Trump. C’est le comédien irlandais Brendan Gleeson qui devra s’enduire d’une bonne dose d’autobronzant. Plusieurs fois nommé aux Golden Globes, l’acteur de 64 ans est notamment connu pour son interprétation remarquée de Winston Churchill dans Au cœur de la tempête, sorti en 2009.

James Comey sera lui joué par l’acteur américain Jeff Daniels, récompensé aux Emmys pour ses rôles dans The Newsroom et Goldless, et actuellement à l’affiche de la pièce événement de l’année à Broadway, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur.

Renvoyé en mai 2017, James Comey a affirmé sous serment, un mois plus tard lors d’une audition au Sénat, que le président lui avait demandé d’abandonner un volet de l’enquête sur de possibles ingérences russes impliquant le général Michael Flynn, son ex-conseiller à la sécurité nationale. Officiellement, la décision de le limoger est liée à la manière dont l’ex-directeur du FBI a géré la fin de l’enquête sur l’utilisation par Hillary Clinton, lorsqu’elle était secrétaire d’État de l’administration Obama, d’un serveur privé pour recevoir des courriers électroniques officiels. Selon plusieurs médias américains, Donald Trump aurait utilisé cette affaire comme un prétexte pour écarter James Comey, exaspéré par une enquête russe qu’il a qualifiée de « chasse aux sorcières ».

CIM Internet