Paris Match Belgique

Chernobyl : La femme d’un pompier mort dans la catastrophe s’en prend à la série

Lyudmilla Ignatenko dans Chernobyl

Jessie Buckley dans le rôle de Lyudmilla Ignatenko dans Chernobyl. | © HBO

Séries télé

Une Ukrainienne reproche à la série Chernobyl d’avoir utilisé son histoire dans la série sans son accord. 

En l’espace de quelques jours, Lyudmilla Ignatenko a perdu son mari et son bébé à cause de la catastrophe de Tchernobyl. L’histoire tragique de cette femme est racontée dans la série Chernobyl, qui a reconstitué la catastrophe nucléaire de 1986. Lyudmilla Ignatenko s’est sentie « blessée et mal à l’aise » à l’idée qu’une série soit consacrée à l’explosion de la centrale nucléaire ukrainienne, a-t-elle confié dans une interview accordée à la BBC.

Le mari de Lyudmilla Ignatenko était Vasily Ignatenko, un pompier qui est intervenu sur le site de la centrale après l’explosion et l’une des premières victimes de la catastrophe. La jeune femme, enceinte au moment des faits, avait rendu visite à son mari irradié et était restée plusieurs jours à son chevet, jusqu’à sa mort. Elle a ensuite perdu son bébé – qui a été exposé aux radiations lorsqu’il se trouvait dans le ventre de sa mère – quelques heures après sa naissance.

Lyudmilla Ignatenko serait la cible de critiques depuis la diffusion

La série – dans laquelle elle est incarnée par Jessie Buckley – a attiré l’attention sur son histoire et après sa diffusion, des gens ont commencé à la « harceler » et des journalistes insistants se sont rendus à son domicile pour l’interviewer, a-t-elle dénoncé. Elle affirme aussi avoir été la cible de critiques de gens qui lui reprochent d’avoir « tué (son) bébé », qu’elle a exposé aux radiations en restant avec son mari jusqu’à son dernier souffle. « Comment aurais-je pu le quitter ? Je pensais que le bébé était en sécurité dans mon ventre. On ne connaissait rien sur les radiations à l’époque. »

Jessie Buckley et Adam Nagaitis dans Chernobyl
Jesse Buckley et Adam Nagaitis dans les rôles de Lyudmilla et Vasily Ignatenko. © HBO

Elle reproche à HBO et Sky, producteurs de Chernobyl, de ne pas lui avoir demandé sa permission pour adapter ce passage douloureux de sa vie à l’écran et regrette de ne pas avoir rencontré l’équipe de la série. « J’ai reçu un appel de Moscou pour me tenir au courant que le tournage se déroulait en Lettonie et à Kiev. Ils ont voulu me contacter mais ils n’ont pas réussi. » Ses interlocuteurs lui auraient alors proposé 3000 dollars après le tournage de la série. Somme d’argent qu’elle a refusée, pensant qu’il s’agissait d’une escroquerie, d’autant plus que le numéro qui l’appelait provenait de Russie, en conflit avec son pays, l’Ukraine.

La production se défend

De son côté, HBO et Sky affirment dans un communiqué transmis à la BBC que leurs équipes ont échangé à de « multiples » reprises avec Lyudmilla Ignatenko « avant, pendant et après » le tournage pour la tenir au courant du projet. « Il a été proposé à Lyudmilla de participer à l’écriture du scénario et de faire des commentaires. À aucun moment durant ces échanges elle a refusé que son histoire et celle de son mari Vasily soit racontée. Les réalisateurs se sont efforcés de raconter leur histoire, et celle de tous ceux touchés par cette tragédie, avec authenticité et respect ».

CIM Internet