Paris Match Belgique

Manque de diversité, grossophobie, homophobie : David Schwimmer défend Friends face aux critiques

david schwimmer

Ross Geller considère que le show était "révolutionnaire pour son époque". | © LOIC VENANCE / AFP.

Séries télé

Aujourd’hui encore très regardée par un public jeune, la série achevée en 2004 est parfois critiquée pour son traitement de certains sujets. Dans une interview au Guardian, David Schwimmer replace les choses dans leur contexte.

David Schwimmer, à jamais le Ross Geller de Friends dans les esprits, évoque les critiques qui visent régulièrement la série ce lundi dans un entretien au GuardianTaxée de grossophobe et jugée homophobe dans certains de ses arcs narratifs, telles les blagues récurrentes sur le poids de Monica ou la peur de Chandler d’être pris pour un homosexuel, la sitcom continue d’heurter les sensibilités.

Lire aussi > Friends : Courteney Cox dévoile une photo inédite (et nostalgique) du dernier jour de tournage

Des attaques qui agacent l’acteur, qui tient à remettre la série dans son contexte. « La vérité, c’est aussi que la série était révolutionnaire à son époque en traitant de sexe de façon aussi décontractée, sexe protégé, mariage homosexuel et relations », relève David Schwimmer qui rappelle : « Le pilote de la série s’ouvrait avec mon personnage quitté par sa femme pour une autre femme, et il y avait un mariage gay de mon ex et sa femme, auquel j’assistais. » 

« J’ai milité pendant des années pour que Ross sorte avec des femmes de couleur »

Pour lui, le problème aujourd’hui est le manque de remise dans son contexte. « Il faut considérer ce que le show essayait de faire à l’époque. Je suis le premier à dire qu’il y a certaines choses inappropriées ou insensibles, mais mon baromètre était plutôt bon à cette époque. J’étais déjà très réceptif aux questions sociales et d’égalité. »

La série a également été attaquée pour son manque de diversité, les acteurs principaux étant tous blancs.  « Peut-être qu’il aurait dû y avoir un Friends noir et un Friends asiatique. Mais j’étais bien conscient du manque de diversité et j’ai milité pendant des années pour que Ross sorte avec des femmes de couleur. La première petite amie que j’ai eue dans la série était une américano-asiatique et plus tard je suis aussi sorti avec une afro-américaine. C’était une requête tout à fait consciente de ma part ».

En septembre dernier, cela fait 15 ans que Friends s’est arrêté. Depuis, non seulement, la série est sans cesse découverte par de nouvelles générations – gagnant des téléspectateurs qui n’étaient parfois pas nés au moment de son lancement en 1994 – mais chaque apparition des six acteurs ensemble relance les rumeurs d’un retour à l’écran de la série.

Lire aussi > Jennifer Aniston confirme que quelque chose se prépare avec le casting de Friends

La première photo de Jennifer Aniston sur Instagram, en octobre 2019 – un selfie de la joyeuse bande – avait ainsi été likée plus de 15 millions de fois.

CIM Internet