Paris Match Belgique

Le coronavirus fera partie de la prochaine saison de Grey’s Anatomy

Le coronavirus fera partie de la prochaine saison de Grey's Anatomy

Grey's Anatomy échange avec de vrais médecins pour rendre les scénarios plus "vrais". | © ABC

Séries télé

L’arrivée du Covid-19 dans le scénario mettra en avant l’un des personnages du casting, le chirurgien Owen Hunt.

L’intrigue de la prochaine saison de Grey’s Anatomy est toute trouvée. Pour sa 17e saison, attendue à la rentrée sur la chaîne américaine ABC, le drama médical évoquera la pandémie de Covid-19, un sujet capable de parler au monde entier, et spécialement aux Américains, encore durement touchés par le virus.

« Cela ne fait aucun doute que nous allons traiter de la pandémie », a déclaré Krista Vernoff, productrice exécutive pour Grey’s Anatomy lors de la conférence « Quaranstreaming: Comfort TV That Keeps Us Going », présentée par The Television Academy sur le site des Emmys.

Lire aussi > Grey’s Anatomy recrute l’actrice sourde Shoshannah Stern pour jouer un médecin

Cette annonce arrive à point nommé pour la série qui souffre ces dernières années d’intrigues peu prenantes et des nombreux départs de ses acteurs et actrices principaux. Dernièrement, c’est Justin Chambers, alias Alex Karev, qui a fait ses adieux à la série après 15 ans de bons et loyaux services, laissant ainsi Ellen Pompeo comme la seule survivante du casting original.

De vrais docteurs témoignent

L’arrivée du Covid-19 dans le scénario, déjà bien entamé, permettra de mettre en avant l’un des personnages du casting, le chirurgien Owen Hunt, ancien médecin militaire incarné par l’Écossais Kevin McKidd. Pour s’aider, les scénaristes ont pu s’appuyer sur les témoignages de véritables docteurs, venus partager leurs terribles expériences autour de la pandémie du Covid-19.

« Chaque année, des médecins viennent nous raconter leurs histoires et souvent ce sont leurs plus drôles et plus folles histoires. Cette année, cela a plus ressemblé à une thérapie » a expliqué Krista Vernoff. « Ils tremblent littéralement et essayent de ne pas pleurer, ils sont pâles et ils en parlent comme une guerre, une guerre pour laquelle ils n’étaient pas préparés », a expliqué la productrice avant de souligner l’importance de partager ces histoires avec le grand public. « J’ai le sentiment que notre série a l’opportunité et la responsabilité de raconter certaines de ces histoires. »

Lire aussi > Covid-19 : La situation aux États-Unis devient plus que préoccupante [GRAPHIQUES]

Seule ombre au tableau, pour l’instant le tournage de la 17e saison de Grey’s Anatomy n’a pas pu reprendre, compte tenu des circonstances sanitaires aux États-Unis.

Avec Belga

CIM Internet