Paris Match Belgique

Stranger Things : Cette actrice de la série dénonce l’hypersexualisation dont sont victimes ses partenaires

stranger things hypersexualisation nathalie dyer

Millie Bobby Brown est régulièrement sous les feux des projecteurs. | © Netflix.

Séries télé

Natalia Dyer, qui joue Nancy Wheeler dans le show, s’en est pris aux médias, coupables selon elle de sexualiser à outrance les plus jeunes acteurs de la série.

 

C’est une prise de position qui ne va pas passer inaperçue. Le succès de Stranger Things a depuis les débuts du show mis en avant ses jeunes acteurs. On les retrouve en couverture des magazines les plus branchés, dans des campagnes publicitaires à gros budgets et leur sexualisation agite le débat depuis la première saison.

Lire aussi > Stranger Things : deux acteurs de la série racontent pourquoi ils ont refusé de dévoiler leur histoire au grand jour

Des jeunes acteurs pas préparés

Dans une interview avec The Independent, Natalia Dyer (qui incarne Nancy) est revenue sur les polémique et son avis est on ne peut plus clair. « Ce problème pose tellement de questions. En général, de mon point de vue, je me dis qu’ils sont hypersexualisés », a lancé l’actrice de 25 ans avant d’ajouter qu’elle se veut être protectrice avec ses partenaires victimes d’un mauvais traitement de la part des médias : « Ce sont toutes de superbes personnes qui doivent grandir dans des circonstances folles »  et qui, pour certaines n’ont « pas eu de préparation » face à un tel succès.

natalia dyer
Natalia Dyer. © Martin BUREAU / AFP.

La star de la série Millie Bobby Brown (Eleven) avait partagé en février dernier une vidéo de deux minutes dans laquelle elle revenait sur sa célébrité instantanée lors de la diffusion de la première saison de Stranger Things… et son lot de haters, de trolls, et de couverture médiatique plus ou moins flatteuse qui vont avec.

Lire aussi > Millie Bobby Brown : Pourquoi son incroyable transformation physique est critiquée

« Il y a des moments où je suis frustrée par les inexactitudes, les commentaires inappropriés, la sexualisation et les insultes qui ont provoqué chez moi de la souffrance et un manque de confiance », avait-t-elle écrit en légende de la vidéo.

CIM Internet