Paris Match Belgique

La Chronique des Bridgerton : Jonathan Bailey se confie sur son coming-out

la chronique des bridgerton

Extrait de la saison 2 de "La Chronique des Bridgerton". | © Netflix

Séries

Alors que la deuxième saison de La Chronique des Bridgerton est entrain de faire un véritable carton d’audience, devançant Squid Game, le personnage principal de la série, Jonathan Bailey, s’est exprimé sur son coming-out et ses craintes.

 

Dans la série, le comédien joue le frère de Daphné, héroïne de la première saison, et le vicomte le plus désiré du gotta. Son personnage est aussi connu pour être un coureur de jupons invétéré, qui est désormais bien décidé à se marier et trouver une femme à la hauteur de ses ambitions. Des aspirations qui n’ont rien à voir avec celles de l’acteur de 33 ans, qui a fait son coming-out il y a plusieurs années déjà. Le 22 mars dernier, Jonathan Bailey confiait à GQ avoir avoué à sa famille être gay vers l’âge de 20 ans. Il faudra attendre ses 29 ans pour qu’il fasse son coming-out public. Il raconte qu’un acteur gay lui avait dit à l’époque : « Il y a deux choses qu’on ne veut pas savoir : si tu es alcoolique et si tu es gay ».

La tête d’affiche de Bridgerton avait alors hésité. « Bien sûr, j’ai déjà pensé que, pour être heureux, j’avais besoin d’être hétéro », avoue-t-il. Il a pourtant préféré avouer son orientation sexuelle pour faire évoluer les mentalités. « Je suis arrivé à un point où j’ai pensé : ‘Je m’en fous. Je préfère tenir la main de mon copain en public ou pouvoir afficher mon visage sur Tinder. Et ne pas m’en inquiéter plutôt que d’avoir un rôle ». Un parti-pris gagnant puisque l’acteur a ensuite été choisi pour jouer un noble anglais clairement hétérosexuel.

« Aujourd’hui les choses changent. (…) Ce dont je suis le plus fier, c’est de ne pas avoir été pris en fonction de mon orientation sexuelle, et c’est quelque chose que Chris Van Dusen [producteur de la série, ndlr] a même dit dans une interview », a-t-il déclaré au magazine américain Flaunt. Avec son casting ultra diversifié, l’acteur espère que La Chronique des Bridgerton permettra à d’autres acteurs gays d’assumer leur sexualité. « J’espère que désormais les acteurs gays, ou du moins non-hétérosexuels, seront capables d’appeler leur agent et le leur dire ‘Je me lance, j’ai vu Bridgerton’ (…) Les personnes en position de pouvoir diront, avec un peu de chance, ‘Oh ça a marché’. Bien sûr, qu’ils le diront puisque ça fonctionne ».

CIM Internet