Paris Match Belgique

Critiques de «Grey’s Anatomy» : Katherine Heigl avait «raison à 100%», selon Ellen Pompeo

ellen pompeo

Ellen Pompeo en octobre 2019. | © VALERIE MACON / AFP.

Séries

Ellen Pompeo est revenue sur les déclarations qui avaient valu à Katherine Heigl de quitter «Grey’s Anatomy», admettant que son ancienne collègue avait «raison à 100%».

D’après un article Paris Match France de La Rédaction

En 2010, Katherine Heigl quittait Grey’s Anatomy, après avoir publiquement critiqué une ambiance de travail toxique. Dans son podcast Tell Me diffusé mercredi, Ellen Pompeo a donné raison à son ancienne collègue : «Je me souviens qu’Heigl avait parlé dans une émission des horaires de fou que nous faisions et elle avait raison à 100%. Si elle avait dit ça aujourd’hui, elle serait une héroïne. Mais elle était en avance sur son temps, elle a dit des choses à propos de nos horaires mais elle a été critiquée et qualifiée d’ingrate. Alors que la vérité est qu’elle était honnête à 100% et ce qu’elle a dit était parfaitement vrai. Elle a eu le courage de le dire, elle disait la vérité. Elle ne mentait pas !» Un soutien appuyé par Kate Walsh, qui a interprété Addison Montgomery dans la série médicale et son spin-off Private Practice, invitée dans le programme de l’interprète de Meredith Grey : «Il n’y avait rien de normal, rien d’humain. C’était fait pour des machines, comme si nous étions une caméra ou un micro qui continue, continue, continue. Et cela ne mène à aucune habitude saine.»

Il y a trois ans, Ellen Pompeo avait déjà reconnu qu’il y avait «eu de sérieux problèmes de culture, de mauvais comportements, un environnement de travail très toxique» durant les dix premières saisons. Mais elle était restée malgré tout -«A 40 ans, où j’allais trouver autant d’argent? Je dois prendre soin de mes enfants»– une décision dont elle s’était félicitée : «Il y a eu des grands changements devant et derrière la caméra. C’est devenu mon objectif de faire quelque chose qui me rende heureuse et fière parce que nous avons eu tant de bouleversements pendant 10 ans.»

Des journées de 17 heures, un rythme « cruel et méchant »

En 2009, lors de l’émission de David Letterman, Katherine Heigl, qui a été la star de plusieurs comédies romantiques à succès grâce à sa popularité dans Grey’s Anatomy, avait évoqué les journées de tournage de 17 heures, dénonçant un rythme «cruel et méchant» : «Je vais continuer à le dire car j’espère qu’ils en seront embarrassés», avait-elle déclaré. L’actrice avait quitté la série l’année suivante, des indiscrets proches des studios la qualifiant de «difficile» -elle avait notamment expliqué ne pas se lancer dans la course aux Emmy Awards car elle estimait l’arc narratif de son personnage Izzie Stevens insuffisamment bon.

Interrogée l’an dernier dans le Washington Post, elle avait assumé ses critiques et déploré les conséquences sur sa carrière : «J’ai dit quelques choses que vous n’avez pas appréciées, qui ont été tournées en « Elle est ingrate » puis « Elle est difficile » puis « Elle n’est pas professionnelle ». Quelle est votre définition de difficile? Quelqu’un qui a une opinion que vous n’aimez pas? Ça m’énerve.» Après son départ de Grey’s Anatomy, son succès au cinéma avait progressivement baissé, elle est désormais à l’affiche d’une série Netflix, «Toujours là pour toi», et compte sur ses fans : «J’ai l’impression d’avoir une petite communauté. J’ai tenté de regagner la confiance de mes fans avec les réseaux sociaux, en leur montrant davantage qui je suis en dehors des plateaux.»

CIM Internet