Paris Match Belgique

« J’ai tué mon père » sur Netflix : La tragique histoire d’Anthony Templet, adolescent meurtrier

j'ai tué mon père netflix

C’est l’histoire d’un adolescent de 17 ans, imperturbable, froid, distant, qui une nuit de 2019, a tué son père à Baton Rouge, en Louisiane.

Séries

Netflix revient dans une nouvelle série documentaire sur le meurtre de Burt Templet, tué par son fils de 17 ans en Louisiane en 2019.

D’après un article Paris Match France de Clémentine Rebillat

C’est l’histoire d’un adolescent de 17 ans, imperturbable, froid, distant, qui une nuit de 2019, a tué son père à Baton Rouge, en Louisiane. Au cours d’une dispute avec de dernier, Anthony Templet a abattu Burt Templet chez eux, d’une balle dans la tête. Alors que le corps de la victime gisait au sol, le jeune américain a téléphoné aux secours pour les informer du crime qu’il venait de commettre. « J’ai tué mon père », a-t-il dit à l’agent au téléphone. Une phrase qui sert aujourd’hui de titre à une nouvelle série documentaire sur Netflix.

Le programme en trois épisodes revient sur ce meurtre d’abord considéré comme un banal fait divers, celui d’un gamin riche qui, dans un caprice ou une crise de colère, s’en est pris à son père. Mais au fil des jours, l’enquête révèle une part bien plus sombre à cette affaire, faite de secrets et de mensonges.

Dès son premier interrogatoire, Anthony Templet avoue les faits, expliquant qu’il n’aime pas son père et que les deux se disputent tous les jours. Mais quelques éléments viennent mettre à la puce à l’oreille des agents. A 17 ans, Anthony ne connait ni sa date de naissance exacte, ni son adresse. Le jeune homme qui ne montre aucune émotion, est rapidement incarcéré sous caution. Vivant reclus depuis des années, il pense ne pouvoir compter sur personne. A peine sur sa belle-mère, séparée de son père, et son demi-frère.

C’est finalement l’une de ses supérieures, qui travaille avec lui dans une pépinière, qui décide de faire bouger les choses pour lui venir en aide. Soucieuse pour le bien-être de cet adolescent silencieux et calme, elle se met en quête de réponses. La principale question pour elle est de savoir où se trouve la mère d’Anthony, qu’il dit ne pas connaître. Elle engage une spécialiste en enquête généalogique qui parvient à remonter jusqu’à la famille du garçon. Elle retrouve sa mère, sa grand-mère, et sa tante, ainsi que sa demi-sœur. Ces dernières lui racontent qu’Anthony a disparu depuis près de 11 ans, dans un autre Etat, sans plus jamais avoir de nouvelles de lui.

« J’ai un désir très fort de voir Anthony avoir du succès dans la vie »

Encore tout petit garçon, lui-même explique dans le documentaire ne pas se souvenir de sa mère. Dans les médias américains, la vie de cet enfant enlevé par son père passionne. Peu à peu, les journalistes, enquêteurs ainsi que l’avocat de l’accusé découvrent qu’Anthony était épié et surveillé heure par heure par son père qui ne l’avait jamais scolarisé. C’est avec sa belle-mère qu’il a appris à lire. Et c’est seul, sans aucun ami, qu’il passait son temps, enfermé à la maison. Le portrait de Burt commence à se dessiner : un homme en apparence tranquille, qui gagnait bien sa vie et vivait heureux avec sa deuxième femme, mais qui en réalité était accro à la drogue, paranoïaque et surtout, très violent.

Pour la justice à l’époque, le débat est de savoir si Anthony a tué son père pour se défendre ou s’il a agi en toute conscience. D’après son avocat, il ne fait aucun doute que son client était victime des abus de Burt Templet, lui qui avait été condamné au Texas pour de nombreuses violences sur sa première compagne et mère de l’enfant. Les trois épisodes de la série montrent la façon dont l’avocat de l’adolescent tente de le défendre. Ils se concluent sur la décision de la justice de le déclarer coupable, en 2021, d’homicide par négligence et de le condamner à cinq ans de probation supervisée. Il est aujourd’hui libre et a obligation d’obtenir son baccalauréat. «Quand j’ai vu cette injustice, je me suis dit que le gamin ne pouvait pas rester en prison. Ce n’est peut-être pas ce que j’espérais mais le système est imparfait. Nous avons essayé d’obtenir la meilleure justice pour lui et je crois que c’est le cas», explique son avocat dans le documentaire. «J’ai un désir très fort de voir Anthony avoir du succès dans la vie», ajoute-t-il, soulignant qu’il a fallu qu’il tue son père pour que les gens autour de lui se soucient enfin de lui.

Mots-clés:
netflix true crimes
CIM Internet