Paris Match Belgique

L’arrêt de « House of Cards » ne serait pas lié aux accusations envers Kevin Spacey

Clap de fin pour la série à succès de Netflix | © Facebook @ House of Cards / Pete Souza

Séries télé

Les secousses du scandale Weinstein n’en finissent pas de faire trembler Hollywood, et après James Tobback et Ben Affleck, c’est au tour de Kevin Spacey d’être accusé d’harcèlement. Et si Netflix a annoncé stopper la production de House of Cards dans la foulée, la chaîne assure que les accusations envers son héros n’y sont pour rien. 

Il y a quelque jours, c’est le château de cartes méticuleusement construit par Kevin Spacey qui s’est effondré. Alors que la parole se libère et que les accusations pleuvent suite à la tempête autour d’Harvey Weinstein, c’est au tour de l’acteur Oscarisé de faire l’objet d’accusations d’attouchement et de harcèlement. Dans une interview diffusée par Buzzfeed, l’acteur Anthony Rapp a en effet raconté comment Kevin Spacey, 26 ans à l’époque, s’était jeté sur lui à la fin d’une soirée dans son appartement de Manhattan. Et si l’acteur a tenté de contrôler l’affaire en diffusant un communiqué d’excuses mâtiné de coming-out, la nouvelle de son orientation sexuelle n’aura pas suffi à détourner l’attention des accusations.

Mains baladeuses

Après Anthony Rapp, des acteurs ayant côtoyé Kevin Spacey à l’époque où il jouait à l’Old Vic ont en effet affirmé qu’il était connu comme ayant « les mains baladeuses, quelqu’un qu’il valait mieux éviter »; tandis que la comédienne américaine Rosie O’Donnel n’a pas hésité à affirmer que « tout le monde connaissait sa réputation dans le milieu ».

Lire aussi > Weinstein et le silence des hommes

Dans la foulée, Netflix a annoncé que la saison 6 de House of Cards, actuellement en cours de tournage, sera bien diffusée en 2018 mais qu’il n’y aurait pas de saisons supplémentaires. Une nouvelle qui a suscité un tollé sur les réseaux sociaux, les fans de la série et du président machiavélique incarné par Kevin Spacey s’étant empressé de souligner que l’acteur n’avait pas été condamné et qu’ils s’agissait de simples allégations.

Belga / EPA/ARNO BURGI

Réception mitigée

Sauf que selon Netflix, l’arrêt de la série n’est nullement lié aux accusations dont Kevin Spacey fait l’objet. Ainsi que le géant du streaming l’a souligné, la décision de ne pas prolonger House of Cards au-delà de la saison 6 avait déjà été prise cet été, suite à une réception mitigée de la saison 5.

Privé d’Emmy

Reste que si Netflix se défend d’avoir réagi suite à ces accusations, l’académie des Emmys a quant à elle décidé de répondre. Kevin Spacey s’est en effet vu privé de la statuette d’honneur qui lui avait été décernée le mois dernier par l’Academy of Television Arts and Sciences lors des Emmy Awards.

CIM Internet