Mpokora : « Angèle et Roméo Elvis ont vraiment explosé, ils font des scores de ouf »

Mpokora : « Angèle et Roméo Elvis ont vraiment explosé, ils font des scores de ouf »

« Notre cœur est à Paris mais la cathédrale de Strasbourg est la plus grande d’Europe » déclare le chanteur à propos du drame qui a touché la France récemment. | © ©PHOTOPQR/LE PARISIEN

I like Belgium

Un album-renaissance et des débuts d’acteur (il va jouer pour TF1 le fils d’une femme atteinte par la maladie d’Alzheimer) : M. Pokora revient en force. Il se produira les 18 et 19 octobre prochains à Forest National.

Par Pierre-Yves Pâques

Paris Match. Vous avez disparu pendant un an. Que s’est-il passé ?
M. Pokora. Je vivais à un rythme fou. J’allais exploser en plein vol. Je devais passer par un sas de décompression. Voilà la raison du break.

Le titre de votre nouvel album n’est d’ailleurs pas innocent…
Une pyramide, c’est un tombeau, donc c’est la vie d’après. L’album correspond à une renaissance artistique. Après avoir relevé pas mal de défis très différents les uns des autres – que ce soit « Robin des bois » ou « My Way », quelques années après –, il était important pour moi de me retrouver musicalement. Ce n’est pas un nouveau M. Pokora, c’est simplement mon ADN avec ce son urbain un peu pop et R’n’B. Je reviens à mes premières amours et cela fait du bien.

Et vous revenez aussi en Belgique…
Ce pays me réserve toujours le plus bel accueil. Les Belges ont à chaque fois été là pour moi. Même sur l’album en anglais, ils m’ont soutenu ; j’étais leur numéro un. A la différence de la France, je n’ai jamais eu de coup de mou en Belgique.

Vous êtes également le parrain du Télévie 2019.
Je voulais montrer mon soutien aux familles et aux bénévoles qui travaillent pour ce beau projet.

Des envies avec des artistes belges ?
J’aime beaucoup ce que font Angèle et Roméo Elvis. Pour le coup, eux, ils ont vraiment explosé quand je n’étais plus là. Ils font des scores de ouf. Je reviens à peine et je vois qu’ils remplissent déjà tous les Zénith et autres salles. Angèle compte des millions de followers, elle réussit des buzz de folie sur les réseaux sociaux. J’aime ce côté autodérision à la belge. Sans oublier Stromae. On ne le présente plus ; pour moi, c’est un génie.

Lire aussi > Artus : « Un tweet assassin peut briser une carrière  »

Mpokora n’est pas insensible à la scène belge, Angèle et Roméo Elvis… Sans oublier Stromae. ©Paris Match Belgique

Qu’aimeriez-vous que la France emprunte à la Belgique ?
Peut-être cette culture musicale un peu plus anglo-saxonne. Les Français auraient tout à gagner en s’ouvrant aux sonorités et aux influences internationales. Nous sommes trop enfermés dans notre variété française. Rien que dans ce domaine, l’ouverture d’esprit belge est plus cool.

L’actualité, c’est l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris. En tant que chanteur strasbourgeois, vous êtes plutôt Notre-Dame de Paris ou cathédrale de Strasbourg ?
En ce moment, notre cœur est à Paris pour reconstruire au plus vite. Mais pour moi, la première place revient à la cathédrale de Strasbourg. C’est chez moi, elle est immense et je la trouve magnifique. C’est la plus grande d’Europe. J’y suis encore allé il n’y a pas longtemps et j’étais tout aussi émerveillé, plus de trente ans après l’avoir vue pour la première fois.

En tant que fan du roi de la pop, que pensez-vous du documentaire « Leaving Neverland » qui accuse Michael Jackson de pédophilie ?
C’est un peu délicat car, d’un côté, forcément, tout porte à croire que c’est vrai. Dans le sens où un adulte qui passe autant de temps avec un enfant, c’est plutôt bizarre. D’un autre côté, on se demande pourquoi les témoins en parlent aussi tard. On comprend dans le docu que s’ils n’ont pas parlé, c’est parce qu’ils n’avaient pas forcément l’impression d’avoir été piégés. En quelque sorte, ils ont cru vivre une histoire d’amour. C’est un peu curieux, mais il est sûr qu’un adulte qui passe autant de temps avec des enfants doit interpeller. Moi, je dis à mes amis – et pourtant je suis un grand fan de Michael – « si, un jour Michael Jackson vous avait demandé : “Je prends vos enfants, on va trois semaines dans tel pays. Je peux dormir avec eux ?”, qu’auriez-vous répondu ? » Il y a quand même un truc bizarre, non ? Pour moi, les parents sont les premiers fautifs.

Sans transition, revenons à la Belgique. Vous avez un plat préféré belge ?
Forcément, les moules-frites.

Un péché mignon ?
Les chocolats… Je viens de vous éclater tous les œufs de Pâques qui se trouvaient ici dans la loge !

Une expression belge favorite ?
J’adore les « nonante », « septante » et, surtout, le « à tantôt ». Les Belges ne font vraiment pas comme les autres !

Lire aussi > Philippe Etchebest : « Ils se défendent bien, les Belges, ils se battent ! »

 

Mpokora se produira les 18 et 19 octobre prochains à Forest National. ©DR 

L’édition de ce jeudi 25 avril 2019. ©Paris Match

 

CIM Internet