Paris Match Belgique

Excellence Belge : Les bonheurs de Simple Sophie

Alain Kirsch lance une ligne de cachemire naturel, sans additifs ni teinture, déclinée dans les six couleurs d’origine d’une race de chèvres dont la fibre est réputée la plus douce, la plus légère et la plus chaude au monde. | © Packshots

I like Belgium

L’été dernier, Alain Kirsch ouvrait à Knokke son store exclusivement dédié à la reine des laines. Cet hiver, sa marque Simple Sophie franchit un pas supplémentaire dans l’exclusif.


C’est une histoire qui a commencé dans l’océan indien, sur l’île Maurice, entre deux amis, Teresa Farley-Nele et Guillaume Heller qui se prennent à rêver d’une marque de textile belge intemporelle. A cette époque, au printemps 2017, Alain Kisrch voyage beaucoup, lui aussi, du fait de ses activités professionnelles puisqu’il possède plusieurs boutiques de prêt à porter à Namur. Ils se rencontrent tous les trois une première fois à Madagascar, puis à Maurice où ils décident, de fil en aiguille, de lancer une première production de vêtements conçus par des Belges, mais inspirés des designs artisanaux locaux. « Cette première production relevait du folklore, mais c’était surtout une passionnante aventure entre des amis. »

Cette première étape leur réussit plutôt bien et l’une des boutiques namuroises sert de tremplin au développement de cette identité commerciale. La suite de cette collaboration se précise dans l’envie de se distinguer dans le détail et la qualité. L’idée est simple : une seule ligne, une seule marque, ainsi est née Simple Sophie « parce le cachemire est à la fois simple et sophistiqué, évidence d’un prénom qui incarne au mieux le caractère des vêtements et fait écho à l’esprit de la marque ».

Une seule ligne mais aussi un seul matériau, le vrai cachemire, décliné en pulls, en pantalons, en accessoires, pour les messieurs comme pour les dames. Et de rappeler que cette laine provient d’une race de chèvres, la capra aegagrus de Mongolie qui vit aux abords de l’Himalaya, à la frontière de l’Inde et du Pakistan, un climat propice pour une matière aux propriétés calorifiques et à la texture d’une douceur incomparable. Mais c’est en Ecosse, dans l’usine Todd & Duncan spécialisée depuis 150 ans dans le traitement de cette laine précieuse que Simple Sophie achète ses bobines de fil car, comme pour le whisky, il n’existerait pas de fils en cachemire aussi exceptionnels sans l’eau lustrale des lochs écossais. Dernière étape, l’Italie où les vêtements sont fabriqués avant de prendre la direction de Knokke.

 

Simple Sophie, une marque en plein développement, « parce que le cachemire est à la fois simple et sophistiqué ». ©Packshots

« Après un an d’activité, nous sortons aujourd’hui ce que nous appelons du cachemire naturel, c’est-à-dire dans les six couleurs d’origine du pelage de l’animal sans aucun additif ni teinture, des blancs, des crèmes et des couleurs grèges, « ce qui lui confère encore une autre dimension tactile. »

Il va de soi que la Rolls Royce de la laine reste un produit peu commun, un animal produisant chaque année approximativement 150 grammes de laine par an, sachant que pour confectionner un pull, il en faut quelque 300 grammes. Avec ses gammes hommes et femmes colorées ou monochromes 100 % cachemire, Simple Sophie s’enorgueillit de proposer pas moins de deux cents coloris différents, pantalons, pulls, écharpes, gants, moufles, bonnets et même couvertures pour bébé, avec le nom du bambin brodé à la main. « A terme, confie le commerçant, je voudrais que nos clients puissent sélectionner eux-mêmes leur couleur sur demande et d’ici l’hiver prochain, nous développerons une collection de textiles pour la maison avec des plaids comme vos doigts n’en ont jamais caressés ! »

Rendez-vous est pris pour les prochains frimas, ce qui tombe d’autant mieux qu’Alain Kirsch ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et compte bien ouvrir une seconde boutique dans une station de montagne, en Italie, mais aussi un site en ligne et, pourquoi pas, distribuer Simple Sophie dans une dizaine de points de vente en Belgique.

Le vrai cachemire provient d’une race de chèvres vivant aux abords de l’Himalaya dans un climat propice à produire une matière aux propriétés hautement calorifiques et à la texture incomparable.

 

 

CIM Internet